Une drôle de répétition.

Partie 1 Introduction du 15 au 26 novembre 2021 Classe de Mme Seguin

Les six amis se dirigeaient vers le manoir. Victor Da Costa indiquait le chemin à ses camarades à travers le marais. Il faisait sombre et l’ambiance était un peu terrifiante. Victor était le plus âgé du groupe. Avec sa barbe naissante et son allure athlétique, il plaisait beaucoup aux quatre filles et suscitait la jalousie de Xavier Armanet, son ami d’enfance.

Les six amis s’étaient rencontrés lors de la dernière fête de la musique du collège. Thaïs Berto, si délicate, avait joué un magnifique morceau à la flûte traversière. Ses longs cheveux roux et ses petites tâches de rousseur avaient fini par charmer Xavier qui lui avait proposé de l’accompagner au violon.

Le lendemain, il avait demandé à Thaïs de rejoindre son groupe de musique.  Rosalie Seguin (la chanteuse) , Juliette Campos ( la pianiste) et Sasha Deudon (la guitariste) avaient vu d’un mauvais œil cette nouvelle venue.

Aujourd’hui, ils allaient répéter pour la première fois ensemble dans le manoir. Ils avaient choisi ce lieu, un peu excentré de leur village, pour jouer sans être dérangés par les remontrances des voisins.

En arrivant au manoir, Victor prit la clé cachée sous le pot de fleur. Après quelques essais infructueux, il réussit à ouvrir la lourde porte d’entrée. Ils entrèrent dans le salon où les instruments étaient entreposés. Plutôt spacieux, le salon était meublé d’un canapé déchiré et d’une télévision fissurée. Le rideau s’était à moitié effondré. Les adolescents aimaient cet endroit car les fauteuils étaient très confortables.

Partie 2 L’événement perturbateur du 3 au 14 janvier 2022 Classe de Mr Beaumesnil

Pendant leur répétition Thaïs joua un magnifique solo à la flûte traversière. Le groupe de jeunes musiciens était satisfait de cette première répétition même si celle-ci se déroulait dans cette maison un peu inquiétante.

Quand ils finirent de jouer, Xavier, curieux, alla regarder une tapisserie déchirée tendue près d’une bibliothèque sur laquelle reposait un drap. Pendant ce temps, ses amis s’assirent sur les fauteuils qui étaient si moelleux ! Ils discutaient des morceaux qu’ils pourraient jouer prochainement en concert.

Soudain la lumière s’éteignit. Un bruit étouffé retentit. Ils crurent entendre un cri animal ! Mais impossible de dire d’où cela provenait. Xavier frissonna de peur.

Pris de panique, il s’agita dans le noir. Il chercha à tâtons un interrupteur. Involontairement il tira un livre. Un bruit de mécanisme se fit entendre. La lumière revint. Ils s’aperçurent alors que la bibliothèque avait pivoté. Les six amis étaient à la fois apeurés et surpris par cette découverte inattendue !

À la place de la bibliothèque se trouvait un passage conduisant à un escalier en colimaçon. Intrigué, Victor se gratta doucement le menton et décida d’aller voir. Le jeune athlète descendit l’escalier en compagnie des quatre filles et de Xavier. La peur se mêlait à la curiosité. Les filles qui avançaient à petits pas étaient hésitantes. Elles essayèrent de convaincre les garçons de ne pas aller plus loin mais ceux-ci continuèrent à descendre.

Arrivés en bas de l’escalier ils virent un tableau de commande permettant d’ouvrir et fermer le passage ainsi que d’autres boutons dont ils ignoraient l’utilité. Face à eux se trouvait une pièce sombre et sans fenêtre. Sur les murs mal éclairés on pouvait voir de mystérieux plans. Le manque de lumière ne leur permettait pas de bien comprendre ce qu’ils avaient sous les yeux. La petite pièce étroite faisait penser à un laboratoire. Le sol en terre battue était couvert de mystérieuses tâches sombres. Le lieu semblait ancien mais il y avait des traces d’activités récentes. Du matériel de chimie et de la verrerie étaient disposés sur des étagères.

Tout à coup un nouveau cri retentit. Dans un coin de la pièce se trouvait une cage occupée par un singe qui hurlait ! C’est à ce moment qu’il y eut une nouvelle coupure de courant. Pris de panique le groupe remonta à la vitesse de l’éclair dans le salon. Arrivés en haut la lumière se ralluma c’est alors qu’ils s’aperçurent que Thaïs n’était plus avec eux ! La bibliothèque s’était refermée et il n’y avait pas moyen de l’ouvrir !

Partie 3 Série d’actions du 17 au 28 janvier 2022 Classe de Mme Chauveau

Un grand bruit résonna ! Les amis virent le singe . Il s’était servi de ses ongles pour sortir de sa cage et il avait emprunté un passage secret pour aller dehors. Le singe avait brisé la vitre en mille morceaux. Il rentra dans le manoir. Il s’était blessé au front à cause des éclats de verre.

Le singe cria comme s’il avait besoin d’aide. Les amis ne surent pas quoi faire.

L’aider ou laisser ? Tous les cinq étaient choqués ! Le singe avança à petits pas vers eux. Juliette, elle, était terrifiée. Elle décida d’aller prendre l’air.

Quand elle sortit dehors, un violent orage éclata et le vent souffla fort. Juliette eut le temps d’apercevoir un loup sortir d’un buisson. A côté de lui, se tenait un inconnu, il avait une blouse blanche, un visage malin et effrayant. La personne étrange fit demi-tour et sembla s’enfuir.

A côté d’elle se trouvait un énorme trou comme une trappe. Juliette, que ses amis avaient rejoint, se précipita pour le suivre. Xavier décida de rentrer dedans. Il y avait des escaliers.

Ce passage souterrain les mena au laboratoire. Les amis se suivirent de près en se tenant par la main pour ne pas risquer d’être séparés. Ils avancèrent et se retrouvèrent dans la pièce qu’ils avaient découverte un peu plus tôt. Sasha espéra y retrouver Thaïs.

Ils ne virent rien au début puis aperçurent la cage ouverte du singe mais aucune trace de leur inconnu et de Thaïs. Où pouvaient-ils avoir encore disparu ?

En fouillant cette pièce déserte, les amis trouvèrent une bibliothèque. Rosalie repéra une trace près d’un livre plus abîmé que les autres. Elle tira dessus et, là, une nouvelle pièce secrète. Incroyable, se dirent-ils ! Combien allaient-ils en trouver ?

Ils remarquèrent des potions, des fioles, des livres. Sasha repéra une porte et le fit remarquer aux autres. Ils l’ouvrirent et…. Thaïs se trouvait là ! Les amis furent heureux de la retrouver. Au moment de la serrer dans leurs bras, ils l’entendirent articuler à travers son bâillon qu’ils devaient s’enfuir.

La bande d’amis se retourna et là, horreur, ils virent la personne en blouse qu’ils avaient suivi. Elle se trouvait juste derrière eux, leur bloquant la sortie.

Les amis eurent tous très peur, et certains se mirent même à pleurer.

Partie 4 Le dénouement du 21 février au 4 mars 2022 Classe de Mme Thomas

Inexplicablement, l’homme s’enfuit sans leur faire de mal ni leur parler.

Les amis essayèrent donc de comprendre pourquoi il avait attaché Thaïs. Ils la débâillonnèrent, et elle leur expliqua qu’il avait prévu de l’empoisonner. Pour confirmer ce qu’elle disait, elle les emmena plus loin dans le laboratoire et ils trouvèrent, parmi toute la verrerie éparpillée là, un petit verre avec un liquide verdâtre à l’intérieur.

Les enfants, effrayés se dépêchèrent de remonter au salon. Ils se figèrent, là dans la pièce, se tenait une femme aux cheveux longs et noirs, au visage défiguré, habillée d’une longue robe blanche déchirée  et elle tenait le loup en laisse.

Ils entendirent du bruit derrière eux, c’était l’homme à la blouse blanche et sur son épaule se tenait le singe !

Les enfants n’avaient plus d’issue, ils étaient coincés.

Soudain, une violente lumière les aveugla….

Partie 5 La situation finale du 7 mars au 18 mars 2022 Classe de Mr Poteloin

 

-Mais c’est qui ceux là ? dit une voix assourdissante.

-Je ne sais pas mais ce ne sont pas les enfants du casting répondit la dame blanche en enlevant son masque.

-Mais qu’est ce qu’il se passe ici ? demanda Victor d’une voix hésitante, la main devant les yeux.

-On tourne un film, répond agacé un homme tenant une caméra sortant de derrière une des armoires du salon.

-Un film?? reprirent en chœur Thaïs et Juliette encore effrayées.

-Et le loup ?questionne Rosalie

-Et le singe blessé ? enchérit Xavier ?

L’homme à la blouse s’avança et fit descendre le singe de son épaule.

-Je m’appelle Rudolph Lepizig et je suis dresseur animalier, Donkey va très bien je vous rassure dit il en caressant la tête du singe. Quant à Wilma cette vieille louve, je l’ai sauvée quand elle était toute petite, elle ne ferait pas de mal à une mouche. Quand j’ai vu la jeune fille , j’ai cru que c’était l’actrice que je devais ligoter.

-Incroyable , murmura Xavier, tout ça pour une répétition.

-Si vous voulez, vous pouvez assister à la fin du tournage de la scène mais depuis les coulisses, proposa en souriant l’homme à la caméra.

Les six enfants acceptèrent la proposition et se promirent , en rentrant chez eux, de trouver un lieu de répétition moins insolite.