Vol à l’école.

Partie 1 Introduction du 15 au 26 novembre 2021 Classe de Mme Marchand

-Et si ça se passait au Vietnam de nos jours ? demande Thomas.

– Pourquoi pas à Boston, dans le Massachusetts au XIXème siècle ? rétorque Lucie.

-Ou bien en Ecosse ? s’écrie Aaron.

-Et le détective serait un homme assez âgé, poursuit Emmy.

– Ah, non une femme, et jeune en plus, propose Jade.

On entend alors au fond de la classe Bradley :

– Un homme et une femme peut-être ?

– Et pourquoi pas des enfants qui mènent l’enquête ? s’exclament en chœur Océane, Noham et Anthony.

-Ou un inspecteur animal…un chien ou un serpent ? lance Enzo à la cantonade.

Madame M., l’enseignante écoute avec un certain détachement le dialogue que ses élèves ont engagé. Ils sont 18 du CE2 au CM2 à énumérer leurs idées. Ils doivent rédiger une première partie dans le cadre d’un projet d’écriture collaborative entre plusieurs écoles. Le thème retenu cette année est le roman policier.

-Et si l’action se passait au Vatican ? propose alors Ayoub.

Madame M. trouve cela plutôt original.

-Ah oui ? dit-elle, comme si elle se réveillait.

– Un vol pourrait être commis dans la bibliothèque du Vatican, suggère Martin.

-Il y a une bibliothèque au Vatican ? questionne Julia.

-Oui, oui, je peux vous montrer des photos au vidéo projecteur.

Et madame M. commence la recherche. A ce moment, Mathéo intervient :

-Et si un détective demandait au pape où était Dieu ?

Hou, là, là, pense madame M. Où vont-ils chercher tout ça ? Ça tourne au polar métaphysique. Là, je commence vraiment à avoir mal à la tête.

-Ecoutez les enfants, intervient-elle, je consigne rapidement toutes vos idées sur l’ordinateur et nous allons nous rendre au gymnase.

Heureusement, pense-t-elle, car j’ai rudement besoin de prendre l’air, moi.

Madame M. expédie la tâche et tout le monde se met en route vers le gymnase à quelques encablures de là. La séance terminée, on rentre joyeusement. On longe la rue du 11 novembre de la petite ville d’Aubigné-Racan et on s’approche de l’école. La classe donne directement sur la rue. Paul qui marche en tête avec ses camarades Timéo et Samuel s’arrête net et se met à interpeller Madame M. qui en ce moment même se demande si elle a bien fait de se lancer à nouveau dans ce projet d’écriture.

-Maîtresse, maîtresse, une fenêtre de la classe est en mille morceaux !

Madame M. demande aux enfants de rester calmes. Elle s’approche rapidement et constate en effet des débris de verre un peu partout : sur le trottoir et à l’intérieur de la classe. Vite, elle ouvre le portail, fait entrer tous les élèves dans la cour et se précipite dans la classe. La fenêtre brisée laisse passer l’air frais de novembre. Elle regarde un peu partout et remarque alors que l’ordinateur a disparu. Elle s’approche alors de son bureau et constate que celui-ci a été fouillé de fond en comble ainsi que son cartable. Des papiers jonchent le sol.

Elle ressort bouleversée par cette découverte. Madame H., la directrice prévenue par Maëlle, Théo, Adriel Issa et Augustin (le club des 5 !) n’a rien vu, rien entendu de cette effraction.

Héléna, une jeune stagiaire en observation depuis quelques temps dans la classe est totalement dépassée par ce qui se déroule sous ses yeux et tente malgré tout de calmer les élèves surexcités.

Madame M. semble au bord des larmes. Alors Lilou, une autre de ses élèves lui prend le bras et lui dit d’une voix douce :

-T’inquiète pas maîtresse, on va appeler l’inspecteur Lafouine.

Partie 2 L’événement perturbateur du 3 au 14 janvier 2022 Classe de Mr Guérandel

L’inspecteur Lafouine était un jeune inspecteur récemment sorti de l’école de Police. Il est grand et maigre. Il porte toujours une blouse blanche sous son long manteau gris. Il porte aussi une paire de lunettes grises aux verres épais. Un chapeau noir cache sa calvitie naissante. Dans ses poches, il a toujours sa loupe, son carnet et son stylo. Il vient toujours sur ses enquêtes accompagné de son chien.

Lafouine était en train de faire son rapport sur le vol de bonbons à la boulangerie d’Aubigné-Racan quand le téléphone sonna.

La directrice de l’école , affolée au bout du fil, l’appelait pour résoudre une nouvelle affaire!

Vite! L’inspecteur Lafouine attrape la laisse de son Saint- Bernard dévale les escaliers et grimpe dans sa voiture en direction de l’école du village.

Partie 3 Série d’actions du 17 au 28 janvier 2022 Classe de Mme Merret

L’inspecteur Lafouine arrive et descend de sa voiture accompagné de son chien. La maîtresse l’attend devant le portail. Pendant que l’enseignante emmène le détective jusqu’à la classe, l’enquêteur l’interroge pour savoir si quelque chose a été volé. Madame M. répond que son ordinateur a disparu et que, lorsqu’ elle a regardé dans son sac, elle n’avait plus ni son argent ni ses clés de voiture. Elle demande s’il peut l’aider.

L’inspecteur, arrivé dans la classe, s’adresse alors aux élèves et leur propose de participer à la résolution de l’enquête. Le club des 5 accepte avec joie car ils ne veulent pas perdre toutes leurs idées sur le projet d’écriture que la maîtresse a notées dans son ordinateur. L’inspecteur décide alors de chercher des témoins et s’oriente vers le bureau de la directrice. Il lui demande si elle a vu quelque chose d’anormal dans la cour ou hors de l’école. Pendant ce temps, le club des 5 va questionner la stagiaire  qui se trouve à cet instant sur la cour :

– As-tu aperçu quelque chose ou entendu des bruits pendant que nous étions partis au gymnase ?

Dans le bureau la directrice parle à Lafouine :

– Je pense que c’est Héléna qui est la coupable parce qu’ au moment où la classe est partie au sport, elle est passée devant mon bureau et je l’ai entendue marmonner qu’elle voulait un nouvel ordinateur.

Mais, quand le club des 5 les rejoint, ils annoncent à l’inspecteur qu’Héléna a un alibi puisqu’elle était dans la cantine au moment du vol et que la cantinière peut le certifier.

Lafouine, le club des 5 et le chien se dirigent ensuite vers la classe des enfants. Maëlle s’exclame alors :

– Oh, regardez, pourquoi y a-t-il des chaussures roses et blanches en haut de l’armoire ?

Elle prend un tabouret et le pose devant le meuble. Théo monte et attrape la paire de Nike. Lilou leur fait remarquer :

– Vous avez vu ces traces de boue sur les baskets ?

Timéo murmure :

-C’est bizarre, j’ai l’impression de les avoir déjà vues !

Il les emporte à Lafouine qui prend un moulage des empreintes avant de partir au laboratoire pour les analyser.

Le lendemain matin, le club des 5 arrive à l’école et se dirige vers la caméra qu’ils ont installé hier soir dans leur classe. Ils sont curieux de visionner la vidéo. Au bout d’un long moment, il distingue sur l’écran une personne avec une cagoule noire. Tout à coup, la silhouette se retourne face à la caméra.

– Ca alors, vous avez vu son collier ? »

Partie 4 Le dénouement du 21 février au 4 mars 2022 Classe de Mme Mallard

Ils s’approchent de plus en plus de la caméra, quand soudain, la caméra vire au noir, ils ont juste le temps d’entendre la voix dire :

“ – Vous ne m’aurez pas !”

Augustin qui vient de se rappeler où il a vu le collier et les baskets, s’exclame :

« – Ça y est ! Je me souviens! C’est le collier et les baskets que portait la directrice hier !”

– Mais c’est impossible, elle ne peut pas nous faire ça, elle sait bien que le projet d’écriture collaborative compte plus que tout pour nous ! dit Adriel.

Mais Théo qui ne comprend jamais rien, demande :

“ – Pourquoi la directrice?

– Oh ! parce qu’elle accuse Héléna, bien sûr, souffle Maëlle.

– Euh… désolé mais je n’ai toujours pas compris…

– Laisse tomber !”

Maëlle, Théo, Issa, Adriel et Augustin s’aperçoivent que la directrice s’approche d’eux. Issa la plus réfléchie des cinq, chuchote :

“- Ne bougez pas !

– Ok, disent en chœur les quatre autres.

– Chut, aussi !

– D’accord, chuchotent les autres.”

La directrice s’approche de plus en plus d’eux et dit :

“- Vous allez voir, c’est peut-être moi la coupable, je dis bien peut-être, mais, je ne me laisserai pas faire !”

Elle ajoute:

“- Je vais vous ligoter et vous bâillonner, et personne ne pourra m’en empêcher ! »

Mais, à peine finit-elle sa phrase qu’ Eclipse, le chien de la Lafouine arrive et saute sur la directrice.

Alors, Adriel court chercher Lafouine qui dit :

“- Je vais voir si ses pieds correspondent au moulage.”

Mais, il ajouta deux minutes plus tard :

“- Au fait, bravo Eclipse !

– Ouaf, ouaf, répondit le chien.

– Ah bravo les enfants !

– Merci !”

Cinq minutes plus tard, la directrice est dans la voiture de police.

Elle ajoute mystérieusement :

“- Je me vengerai et je sais comment…”

Une heure plus tard, Lafouine affirme :

“-  Eh bien maintenant, je pense que l’on peut vous nommer apprenti détective !”

Sur ce, il donne un badge d’apprenti détective à chacun des membres du club des cinq.

Partie 5 La situation finale du 7 mars au 18 mars 2022 Classe de Mme Granry

Après que l’inspecteur Lafouine ait donné un badge à chacun des membres du club des 5, la maîtresse arrive et le remercie de les avoir aidés dans leur enquête. Elle est aussi très contente que le club des 5 ait retrouvé ses affaires ! Elle organise alors une grande fête dans la cour de l’école pour les féliciter : il y a de gros gâteaux, des boissons et des bonbons. Mais la fête ne s’arrête pas là : elle continue le lendemain au parc des carottes, chez l’inspecteur Lafouine. Mais cette fois, il faut être déguisé !

Pendant ce temps, dans sa cellule, Madame H. cherche un moyen pour s’évader. Elle se gratte la tête et trouve une épingle qu’elle avait gardée dans ses cheveux. Elle réussit alors à s’enfuir.

Au cours de la fête dans le parc, Lafouine est persuadé que la directrice s’est incrustée chez lui. Une seule solution pour en avoir le cœur net : demander à chacun de quitter son déguisement. Et là…  Madame H., seule, reste déguisée. « Madame la directrice comme on se retrouve… ça fait si longtemps qu’on ne s’est pas vus… » dit l’inspecteur. En entendant ces paroles, la directrice fait un malaise. Lafouine appelle ses collègues policiers. Ils arrivent cinq minutes plus tard et embarquent la directrice. Lafouine prend son micro, monte sur l’estrade et dit : « Tout commence mal qui finit bien ! Que la fête continue ! » Après avoir félicité le club des 5 une dernière fois, il s’éloigne en voiture avec son chien.

Madame H. est placée dans une cellule plus renforcée. En découvrant avec stupéfaction la nouvelle organisation de l’école, elle cherche une autre épingle pour s’échapper mais n’en trouve pas. Pourtant, une semaine après, lors d’un passage des policiers, elle n’est plus là. Sa cellule est vide…

Quelques jours plus tard, à école, Madame M. annonce aux élèves qu’elle va prendre la place de la directrice et qu’Héléna va prendre sa place. Héléna se présente : « Les enfants, je vais remplacer votre maîtresse jusqu’à la fin de l’année. Prenez l’exercice numéro 1 page 58. » Issa propose que leurs aventures servent au projet d’écriture. La nouvelle maîtresse trouve que c’est une bonne idée et elle propose aux élèves de faire un concours de dessin pour les illustrations du livre. À la sortie de l’école, le club des 5 décide de se mettre ensemble… Un mois plus tard, le jury annonce à toute l’école que le gagnant est le club des 5. Ces membres sautent de joie. Ils rentrent chez eux. Ravis, ils racontent leur journée extraordinaire à leurs parents.

Tout va bien qui finit bien. Ils sont en sécurité même si… Madame H. reste introuvable et rode peut-être dans les parages…