La Robe Envolée

Partie 1 Introduction du 15 au 26 novembre 2021 Classe de Mme Drouault

Chaque jour, Jackson persévère pour devenir policier. Il est en stage au commissariat de Los Angeles, plus précisément dans le quartier d’Hollywood. Il est originaire du Costa Rica, il est installé à Sun Valley depuis 4 ans. Quand il était petit, il aimait jouer au policier-voleur et lire des enquêtes policières qu’il résolvait facilement. Il adore être au service de la communauté et soutenir toutes les personnes qui vivent autour de lui : celles qu’il voit régulièrement, ou tout simplement celles qu’il croise.

L’apprenti policier a les cheveux roux, des yeux marrons et il porte des lunettes bleues. Il a aussi une moustache rousse.

Son caractère peut varier : il peut être très aimable, serviable, attentionné avec les gens qui sont gentils avec lui, mais avec ceux qui sont irrespectueux envers lui et envers les autres, il peut se mettre en colère, se fâcher.

Il a un uniforme bleu (pantalon, haut, veste bleus) et un képi lorsqu’il travaille et qu’il part en mission, ainsi qu’un gilet pare-balles. Il travaille une semaine de journée et une semaine de nuit, et a une journée de repos.

Jackson a un compagnon de travail et de vie : un hamster au pelage blanc avec des taches marrons et des yeux bleus. Il s’appelle Choupi. Jackson a choisi cet animal car il a la capacité de se faufiler partout, il court vite, il sait creuser, il a un bon flair, il peut mordre les voleurs et il gonfle ses joues pour effrayer ses ennemis. Mais encore, c’est un animal nocturne qui voit facilement dans la nuit. De plus, il est mignon et peut donc amadouer les méchants, et aussi il est fidèle parce qu’il reconnaît la voix de Jackson. Enfin, le hamster « parle », son maître le comprend.

Les jours de travail, pour éviter les embouteillages, il prend sa moto et part plus tôt. Il s’arrête par une boulangerie acheter un café et une boîte de donuts, qu’il partage avec son patron. Puis il se rend au commissariat en longeant une grande place où s’installe un marché tous les matins. Derrière la place se situe le commissariat. Sa façade est vitrée pour faire entrer la lumière.

Jackson entre dans le commissariat, monte les escaliers et traverse tout un couloir. Ensuite, il passe voir son patron.

Quand Jackson entre dans son bureau, par la baie vitrée, il voit le marché. Sur sa droite, il a un petit bureau avec trois tiroirs. Sur celui-ci, chaque matin quand il arrive, il y pose en priorité sa trousse et ses cahiers de notes, et son gobelet de café. De plus, il a un ordinateur portable et une pochette, ce qui lui permet de l’emmener chez lui et au bureau, il peut le ranger dans un des tiroirs. Dans un second tiroir, il a des objets : une loupe, des menottes, un pistolet, et un talkie-walkie pour transmettre des messages à ses collègues.

En face de son bureau, il a un grand tableau blanc aimanté au contour argenté pour y mettre des photographies des victimes, des lieux des affaires, et pour pouvoir y noter des informations au crayon effaçable. À sa gauche, il a une armoire remplie de fiches avec des renseignements comme les identités, les photographies, les casiers judiciaires de chaque criminel, rangées dans l’ordre alphabétique. Il a une chaise de bureau à roulettes, et deux chaises devant lui pour accueillir les plaignants.

Derrière lui à sa gauche, il a une étagère accrochée au mur sur laquelle il y a la cage pour son hamster et à sa droite, une autre étagère avec une plante. Dans le dernier tiroir de son bureau, il a des friandises pour Choupi.

Partie 2 L’événement perturbateur du 3 au 14 janvier 2022 Classe de Mme Caro

Comme tout début de semaine, Jackson est confortablement installé dans son fauteuil. Le week-end a été reposant, il faut se remettre au travail ! Jackson trie les plaintes de la semaine (vols, meurtres…), les affaires non élucidées du commissariat puisqu’il n’a pas encore de mission.

Tout à coup, son téléphone retentit. Alors, il décroche.

« Jackson, vient immédiatement j’ai une information très délicate à t’annoncer ! ordonne son patron en hurlant.

    Que se passe-t-il, monsieur ? répond aimablement l’apprenti policier.

  Je ne peux rien te dire, c’est personnel.” 

A ces mots, le cœur de Jackson se met à battre très fort. Il dévale alors le couloir à toute vitesse. Le stagiaire franchit le seuil de la porte du bureau de son chef et celui-ci lui ordonne d’une voix décidée :

« Rentre et ferme derrière toi. Approche-toi et regarde cette vidéo. C’est bien toi ? » le questionna-t-il.

Jackson observe attentivement le film. Il n’en croit pas ses yeux.

Il se voit en train de voler une magnifique  robe exposée dans une vitrine du Hollywood muséum, à Los Angeles. Cette superbe robe de soirée ayant appartenu à Marilyn Monroe a été volée dans ce musée il y a quelques jours.. Cette robe est rose et a des pierres précieuses. De nombreux visiteurs du monde entier viennent dans le musée pour admirer cette robe exceptionnelle et de grande valeur… Ce vol est une catastrophe pour le musée.  Son sosie se déplace lentement mais semble très sûr de lui. Il connaît les lieux.

-« Non, c’est forcément un trucage, je n’aurais jamais fait cela et vous le savez ! »

Jackson regarde attentivement une deuxième et une troisième fois la vidéo. Il cherche l’indice pour prouver son innocence.

-”Regardez, ici. Mettez en pause ! Certes le voleur me ressemble de dos, il a les cheveux roux comme moi. Mais là….. vous voyez…. là, la mèche blonde, dans sa nuque. On aperçoit légèrement des moustaches, lorsque le voleur est de profil. Elles semblent se décoller.”

Le commissaire s’approche de l’écran. A son tour, il remarque quelques anomalies.

Subitement, le chef se redresse, se frotte le menton et annonce à Jackson :

  • “Je te laisse une semaine pour retrouver le coupable. Pas un jour de plus ! Si tu dépasses ce délai, tu seras arrêté pour vol et présenté devant un tribunal.”
  •  Le commissaire brandit devant Jackson une enveloppe. Un corbeau y a laissé un message. Ce courrier accompagnait la vidéo. Jackson y trouvera certainement des indices pour mener sa première enquête.

Partie 3 Série d’actions du 17 au 28 janvier 2022 Classe de Mme Hatton

L’air perplexe Jackson sort du bureau de son patron. II se dirige vers son poste de travail, d’un pas tremblant, l’enveloppe la main.

Que va-t-il découvrir ?

II faut qu’il se ressaisisse. II n’est pas coupable. II faut le prouver et vite. II regarde CHOUPI très calme dans sa cage et lui dit :

–  II faut que tu m’aides mon ami !

Dans la fameuse enveloppe, il y avait ces mots et phrases INDICES…

  • lndice numéro un : « Je suis dans ton entourage ».
  • lndice numéro deux : « Je te ressemble ».
  • lndice numéro trois :  « Rejoins-moi 10 rue du Pavillon, 4h00 du matin, sans arme : c’est pour ton enquête. »

Jackson se met la tête entre les mains pour mieux réfléchir. Par où commencer ?

« Toute précipitation n’amène rien de bon ».

« Une bonne efficacité pour une bonne affaire résolue ». Quelques slogans de Jackson.

– Reprenons les indices :

« Quelqu’un de mon entourage »… certainement, car cette simple lettre n’avait pas été amenée par la poste, il n’y avait pas de timbre. Ce corbeau avait accès à nos locaux, se dit Jackson.

« Et je te ressemble » : c’est certain on dirait que c’est vraiment moi sur la vidéo

« Un rendez-vous en pleine nuit , Jackson se demande, si ce n’est pas un piège. Après réflexion, il se dit qu’il n’avait qu’une semaine et que toutes les pistes sont bonnes à prendre. Choupi, qu’il a sorti de sa cage, se promène sur son bureau et grimpe sur son épaule comme pour le consoler et le soutenir.

La rue du Pavillon est la rue du musée, il faut creuser cette piste.

D’ailleurs, il va commencer par y aller dans ce musée pour inspecter les lieux du vol de cette superbe robe. II y trouvera sûrement des indices.

Jackson saute sur sa moto et il fonce au musée. Comme un simple touriste, il décide de le visiter. II observe attentivement les autres robes de Maryline. Sur l’une d’elle, il remarque un long cheveu blond d’environ 50 cm. II sort un gant de sa veste, saisit le cheveu et le glisse dans un étui en plastique transparent. Le voleur doit être une VOLEUSE.

Et en inspectant plus précisément le sol, sans avoir besoin de sortir sa loupe, il retrouve un petit diamant oublié, qui brillait. II prend délicatement le diamant et I’observe attentivement. II doit venir de la robe. Jackson le glisse dans une deuxième pochette qui sera aussi analysée.

De retour au commissariat, il envoie son échantillon à la police scientifique. En attendant les résultats, il se promène au parc pendant qu’il déguste son café et son donut’s pour se remettre de ses émotions et pour réfléchir. Son œil s’arrête sur un papa aux cheveux longs qui promène son fils de cinq ans. II réalise en les observant que le cheveu blond très long qu’il a trouvé au musée pourrait être celui d’un homme.

Lorsqu’il revient dans son bureau, Jackson consulte son ordinateur et ouvre les fichiers de criminels qui ont été condamnés pour des vols.

La liste est longue ! Pense Jackson. II commence à lire à haute voix les noms des voleurs :

« Peter, Michael , Sarah, Emma, Carlos, Simon. Tous ces noms ne font pas réagir CHOUPI.

II aura besoin d’avoir plus d’indices.

II est content de ses découvertes mais il est encore inquiet car quelqu’un lui en veut au point de le faire accuser dans une affaire importante de vol . Pourquoi lui, il n’a toujours pas de piste sérieuse. II faut qu’il fouille dans sa mémoire et cherche qui lui en voulait. Il lui reste seulement 6 jours.

Jackson reçoit un appel du laboratoire scientifique. Le cheveu est celui d’un homme. « Je m’en doutais ! », pensa Jackson. «Dans ce métier, il ne faut pas avoir de préjugés. »

L’homme, Mickael Merlin, est fiché et est déjà allé en prison. C’était un dangereux criminel qui cambriolait toutes les belles maisons de Los Angeles. Mais, on n’entend plus parler de lui depuis plusieurs années.

II fait une demande du dossier qui arrive sur son bureau tardivement dans la soirée, il le lira le lendemain. II va peut-être avoir des réponses dans la nuit. L’heure du fameux rendez-vous arrive. II pose Choupi soigneusement et délicatement dans la poche de son manteau. Son hamster pourrait même être plus efficace qu’une arme. II n’est pas totalement rassuré, son petit animal lui tient ainsi compagnie. II est pile à l’heure, il reste discret devant le 10 de la rue du Pavillon mais au bout de dix minutes, personne ne s’est montré. II commence à ressentir le froid de la nuit et les minutes de cette attente sont longues. Au bout de 45 minutes, il doit se rendre à l’évidence que c’est une très mauvaise plaisanterie, comme il l’avait pressenti.

II a besoin de quelques heures de sommeil. Le lendemain, en arrivant très tôt au commissariat, Jackson pose CHOUPI dans sa cage et quelle surprise ! Son bureau est un peu dérangé, quelques fiches par terre, deux tiroirs ouverts, sa chaise a les pieds en l’air sur son bureau, son armoire est grande ouverte, des dossiers un peu de travers sur l’étagère. Courant d’air ou grand ménage, il se passe des choses un peu curieuses. Mais surtout, il ne trouve plus le dossier de ce Mickael Merlin. II se dirige rapidement vers le bureau de son patron, car il doit être arrivé.

  • Bonjour Jackson, alors est- ce que votre enquête avance ?
  • Bonjour patron, je trouve qu’ il se passe des choses bizarres ici, je reviens ce matin et mon bureau est un peu en pagaille et je ne retrouve plus le dossier que j’ai demandé.
  • Ah ! Ce n’est rien, c’est la semaine du grand ménage, et la personne qui passe dans les bureaux n’est pas très délicate. Et pour votre dossier, je l’ai pris car je connaissais bien le voleur : Mickael Merlin. Cela m’étonnerait que ce soit une bonne piste… nous n’avons plus entendu parler de lui depuis longtemps.
  • Très bien patron, je vais continuer à chercher, lui dit-il après avoir passé une heure dans son bureau à lui expliquer tous les résultats peu concluants de ses recherches. II n’est que sur de fausses pistes.

Décidément, on joue avec ses nerfs. Jackson doit reprendre ses esprits.

Avant de se remettre au travail, il décide de faire un petit tour à la cafeteria prendre un café après sa courte nuit.

II exprime un rapide bonjour à ses collègues en grande discussion sans faire attention à leurs visages.

Lorsque son gobelet de café est rempli, il se retourne et reste très surpris de croiser le regard de son ancien collègue « Bradley »   avec qui il a fait ses études de policier. Un frisson lui traverse le dos. Ce garçon a été son principal rival. Bradley était sans pitié pour arriver à son but, il avait toujours voulu être supérieur aux autres et pour cela, il était prêt à tout. II pensait en avoir fini avec lui, mais il est de nouveau sur son chemin. Ils se disent bonjour très froidement. Jackson n’a même pas envie de savoir pourquoi il était là, mais sa présence le glace.

De retour dans son bureau, à peine 2 heures après son rendez-vous avec son patron, Jackson a une vision de cauchemars, tout était sans dessus dessous, des dossiers éparpillés, les quelques notes sur cette affaire avaient disparu. Et pire que tout cela : il aperçoit la cage ouverte et crie :

  • CHOUPI a disparu ! Horreur ! Malheur ! Mon petit compagnon a disparu ! C’est horrible !

Jackson découvre un chemin de friandises pour hamster à moitié grignotées qui mène vers la fenêtre. La peur l’envahit en imaginant CHOUPI tomber par la fenêtre. II n’ose y croire. Son patron arrive dans son bureau un peu affolé et le rassure en lui disant qu’il s’est peut-être caché.

Jackson rassemble tous les documents éparpillés, remet de l’ordre dans son bureau, ramasse toutes les friandises sur le sol. Ses tiroirs ont été fermés, il ouvre celui du bas pour y déposer quelques dossiers et c’est là qu’il retrouve CHOUPI, légèrement assommé car il a été malmené, mais il reprend de la vigueur assez rapidement.

Cette fois-ci, c’en était de trop. II commence à y voir plus clair. Les phrases dans l’enveloppe lui reviennent en boucle :

« Je suis dans ton entourage»….. ..

« Je te ressemble » . . . . . . . . .

Pour Jackson, cela ne fait plus aucun doute, celui qui a voulu le piéger, c’est ce « Bradley ». Maintenant, il lui faut juste retrouver quelques preuves pour retrouver la robe volée, des strass, des diamants et les déguisements (moustaches et mèche blonde) qui ont servi à imiter et ressemblaient à Jackson. Son ami le hamster avait un flair infaillible. Si CHOUPI lui mord l’oreille lorsqu’il sera devant lui, c’en sera fait de Bradley.

Jackson a retrouvé la confiance de son patron, il ne reste plus qu’à trouver des preuves…

Partie 4 Le dénouement du 21 février au 4 mars 2022 Ecrivain mystère

Des preuves ! Mais si c’est bien Bradley, comment le « faire tomber » ? Il est policier et connaît toutes les astuces et technique pour ne pas se faire identifier.

Jackson réfléchit longuement, les jours passaient et rien, aucun indice, aucune idée.

La veille de l’ultimatum (rappelez-vous  le temps était compté pour boucler l’enquête), c’est l’attitude de Choupi qui répétait depuis trois jours les mêmes gestes qui finit par attirer l’attention de notre policier-enquêteur.

En effet, Choupi n’arrêtait pas de montrer ses pattes. Jackson avait bien examiné ses ongles, lui avait coupé celui qui semblait trop long et pouvait le gêner mais rien à faire, le hamster recommençait régulièrement à lui montrer ses ongles avec un regard de plus en plus insistant.

Désespéré devant le temps qui passait, Jackson se résout à suivre Bradley en filature à la sortie de son service. Il repère ainsi la rue dans laquelle qu’il habite et reste en planque. Quelques minutes plus tard, son rival ressort, main dans la main, avec une jeune femme blonde. Incognito, il met à profit les techniques apprises à l’école de Police et suit le jeune couple sans se faire remarquer.

Le duo entre dans un fast-food. Prudemment, Jackson réussit à pénétrer à l’intérieur et par le jeu des miroirs, il observe les amoureux. Et oh surprise, lorsque dans un geste de tendresse Bradley prend la main de sa petite amie, Jackson aperçoit une bague montée d’une couronne de diamants.

Bingo, se dit Jackson et si Bradley avait volé cette robe pour récupérer des pierres précieuses afin d’offrir une bague de fiançailles somptueuse à sa petite amie (une énorme bague en diamant  bien trop onéreuse pour un salaire de policier).

Comme Jackson n’était pas en service officiel, il rentre rapidement au commissariat pour prévenir son chef de son hypothèse.

Partie 5 La situation finale du 7 mars au 18 mars 2022 Classe de Mr Poupet

Le patron a du mal à le croire, parce que Bradley était en vacances pendant deux semaines. Jackson a pourtant vu Bradley dans les rues mercredi dernier! Il n’avait certainement pas rêvé!

Le jeune homme se dit qu’il a profité justement de ses vacances pour dérober la robe. Il nous a dis qu’il partait à l’étranger. Mis en fait il est resté ici pour faire le vol tranquillement, sans qu’on le soupçonne. 

Le patron et le jeune policier vont dans le bureau de Bradley. Il est absent. Dans les registres, le casier judiciaire de Bradley a lui aussi disparu! Le bureau mis sans dessous dessous était donc bien le fait de Bradley. Son collègue de travail serait bien le malheureux voleur. Il fallait maintenant souhaiter une rencontre rapide.

Le hasard, fit bien les choses. Bradley revient dans le commissariat pour travailler suite à ses faux congés. Comme si de rien n’était, il traverse les bureaux et se dirige vers celui du chef. Au passage, il vient saluer Jackson qui l’accueil de façon assez froide. Le policier coupable voit subitement le petit hamster sortir du blouson de Jackson. Choupi mord rapidement l’oreille droite du jeune policier. La preuve!

Choupi se remet frénétiquement à montrer ses ongles, comme si la présence de Bradley le faisait perdre ses moyens. Soudain Jackson, aperçoit un bout de beau tissu, certainement d’une très belle robe, qui dépassait du sac de Bradley, qui commence lui aussi à paniquer sérieusement.

Conscient qu’il touche enfin au but, Jackson alerte ses collègues de l’étage pour intervenir. Dans un grand fracas, les policiers en poste arrêtent le voleur, qui ne cherche même pas d’excuses. Il passe facilement aux aveux. En effet, pendant ses congés, il a pris le temps de voler la robe magnifique et de commander pour sa belle blonde une merveilleuse bague avec de nombreuses pierres du vêtement.

Le chef médusé arrive enfin dans le bureau encombré de personnes. Il félicite Jackson d’avoir résolu cette affaire qui mettait en cause un de leur compagnon. 

Le chef, en récompense, donna des dizaines de paquets de croquettes pour l’ami CHOUPI. Celui-ci regagna la poche de son compagnon. Il lui glissa à l’oreille un grand bravo en clignant un œil malicieux.