Récit Vert A Le mystère de l’arme volée

 

Partie 1 Introduction du 15 au 26 novembre 2021 Classe de Mr Dhommée

Un soir d’été en Alsace, une région énormément touchée par les allemands et leurs bombes, Martin Le Belge avait invité Georges Spauldigne pour aller se balader. Les deux hommes se retrouvèrent non loin de la ville, proche d’une maison isolée qui lui appartenait. Martin était plutôt petit mais très intelligent, toujours habillé avec une chemise noire et un pantalon bleu clair.

Georges était une vieille connaissance de Martin, un homme intelligent, millionnaire et surtout un grand scientifique. Il portait toujours de petites lunettes rondes et souvent un grand manteau avec un large pantalon.  Les deux hommes étaient tous deux pères de soldats et s’étaient d’ailleurs lié d’amitié durant la période d’occupation Allemande dans le nord de la France.  A cette époque, Martin aimait sa compagnie car il lui permettait de lui changer les idées.

Au cours de leur marche, les deux compères se souvinrent des rails des trains qu’ils avaient fait sauter durant la guerre.

 

Partie 2 L’événement perturbateur du 3 au 14 janvier 2022 Classe de Mme Houdayer

Pendant qu’ils se remémoraient leurs souvenirs, ils arrivèrent à la maison de Martin. Ils s’installèrent sur un canapé, dans le salon. Ils continuèrent à évoquer le passé, et ils se rappelèrent de cette arme secrète qu’ils avaient commencé à fabriquer pendant la guerre. Mais ils n’avaient pas eu le temps de terminer leur travail car ils avaient été prisonniers des Allemands. Heureusement ils avaient pu la mettre en sécurité. Aujourd’hui ils se dirent qu’il était peu être temps de la terminer pour aider les soldats . Mais était-elle toujours là ?

Partie 3 Série d’actions du 17 au 28 janvier 2022 Classe de Mme Realini

Les deux amis se rendirent dans une maison abandonnée perdue au milieu de la forêt. En tournant l’oreille d’une statue, une trappe s’ouvrit dans la souche d’un arbre énorme, découvrant leur laboratoire secret. Martin et Georges descendirent quelques marches et …OH ! … STUPEUR !!! ils s’aperçurent que quelqu’un avait pénétré dans le laboratoire. Tout était en désordre et l’arme secrète avait disparu !

Ils décidèrent d’appeler une ancienne collègue de Georges devenue détective. Georges envoya son Jet privé au Canada pour aller chercher Charlotte Homes. Le lendemain, ils se donnèrent rendez-vous au laboratoire secret. Charlotte Homes arriva vêtue d’un T-shirt blanc et d’un pantalon bleu, coiffée d’un chapeau rouge avec des autocollants en forme d’étoiles. Elle était chaussée de tongs avec chaussettes. Ses cheveux étaient longs et violets. Elle avait de faux ongles de toutes les couleurs. » Quel personnage ! » pensèrent Georges et Martin ! Mais Georges savait que c’était une enquêtrice hors pair… Charlotte commença tout  de suite son enquête. Elle prit sa loupe et inspecta la statue, le jardin et le laboratoire. Elle découvrit un cheveu orange sur l’oreille de la statue et des empreintes de pas dans le jardin. La détective décida d’interroger le voisin.

Elle se rendit chez lui. Devant la porte il y avait une paire de bottes. Charlotte regarda la pointure. C’était la même que celle des empreintes. Elle tenait une piste !… Elle toqua à la porte. Quand la porte s’ouvrit, elle découvrit un homme en fauteuil roulant ! Il lui expliqua que pendant le Débarquement de Juin 1944 il avait marché sur une mine et avait perdu l’usage de ses jambes… Ca ne pouvait pas être lui le voleur. Il fallait chercher ailleurs. Charlotte lui demanda à qui appartenait les bottes. Il répondit qu’elles étaient à son frère qui était venu la semaine précédente ramasser des feuilles et les avait oubliées. Charlotte s’apprêtait à retourner à la maison abandonnée quand elle se trouva nez à nez avec le facteur qui apportait un colis pour Steve Lesleurs. Le voisin apprit à Charlotte que Steve Lesleurs était son frère, un ancien scientifique. « Oh MY GOD !!! Steve Lesleurs ! Notre ancien collègue au laboratoire scientifique !!! » s’étonna la détective. Elle se souvint soudain que Steve était roux et qu’il était très jaloux de la richesse et de la réussite des projets scientifiques de Georges …

Partie 4 Le dénouement du 21 février au 4 mars 2022 Classe de Mme Kayser

« Pourquoi mon frère aurait-il fait une chose pareille », pense l’homme en fauteuil roulant. Charlotte rentre chez elle, et le voisin téléphone tout de suite à son frère pour lui demander de venir le voir. Le soir même, Steve vient chez son frère qui semble énervé contre lui. «  Qu’est-ce qui t’arrives frangin ? »

-« Assis-toi, j’ai quelque chose à te dire. Cet après-midi, Charlotte Holmes, ton ancienne collègue est venue me rendre visite. Elle cherche une arme secrète, en cours de construction, qui a disparu.

-Et alors, je ne vois pas où tu veux en venir ?

-Et alors ? tous les indices dont elle m’a parlé prouvent que c’est toi le coupable !

-De quelle arme parles-tu ? se fâche Steve. Où se trouve-t-elle ? je ne comprends rien ! c’est un coup monté ! tu ne vas quand même pas croire à cette histoire, cela ne tient pas debout ! »

De colère, Steve claque la porte et sort prendre l’air, mais il ne trouve pas ses bottes qu’ils laissent toujours au même endroit lorsqu’il vient aider son frère pour l’entretien de l’extérieur de la maison. « Tiens … c’est étrange, quelqu’un a emprunté mes bottes cette semaine, elles sont toutes sales »pense-t-il.

Une bonne heure plus tard, Steve revient vers son frère, sa colère est passée mais il ne compte pas en rester là. Avec son frère, ils décident d’appeler la police pour ouvrir une deuxième enquête sur cette arme disparue. Quand la police arrive, elle demande des explications sur cette histoire et relève des empreintes digitales sur la statue et les objets du jardin. Le lendemain, la police confirme que les empreintes digitales ne sont pas du tout celles des deux frères.

L’homme en fauteuil précise à la police que Charlotte Holmes est passée cette semaine et qu’elle semblait bien au courant de l’histoire, qu’elle pouvait les aider à résoudre l’enquête. Steve téléphone à Charlotte et l’invite à prendre un café avec son frère pour en savoir plus. La police pourra aussi prendre les empreintes digitales de Charlotte, car elle fait partie des suspects aussi. Le soir, après le café, Steve met des gants et emporte la tasse à la police pour la vérification des empreintes. Très vite, la police se rend au domicile de Charlotte ….

Partie 5 La situation finale du 7 mars au 18 mars 2022 Classe de Mme Launay

Arrivés sur place, ils trouvent Charlotte en train de lire installée dans un transat.

-Bonjour ! dit – elle. Il y a un problème ?

-Nous aimerions vous poser quelques questions concernant la disparition d’une arme

secrète fabriquée par vos deux anciens collègues .

-Qui vous a informés de cette enquête ? demande -t-elle.

-Monsieur Steeve Lesleur nous a informés que vous aviez des soupçons sur lui, il était en colère et nous a demandés d’enquêter. Nous aimerions que vous nous expliquiez comment se fait-il que vos empreintes digitales soient présentes dans le laboratoire, lieu où se trouvait l’arme.

Charlotte très étonnée, décide d’informer la police que Georges lui a demandé d’enquêter. En ce qui concerne les empreintes, Charlotte explique qu’en entrant dans le laboratoire pour inspecter les lieux, elle a trébuché et s’est rattrapée sur la table. La police écoute attentivement et décide de poursuive l’enquête en allant chercher des indices dans le laboratoire. À l’intérieur, après quelques minutes de recherches, un des policier découvre un bouton de chemise noir.

De retour au bureau, l’ inspecteur fait un bilan:

-Nous avons trois empreintes digitales: celles de Mme Homes, de Martin le Belge, de Georges Spauldigne et un bouton. Nous allons interroger les deux amis. Georges ouvre la porte aux policiers qui expliquent la raison de leur venue.

– Je suis ravi de pouvoir vous aider, du moment qu’on trouve une raison de la disparition de cette arme. dit Georges.

-Portez- vous des chemises noires ou avec des boutons noirs ?

  • oui ça m’arrive.
  • pourriez-vous me les montrer ? demande l’inspecteur.

  • Sans problème ! Suivez -moi .

    La police constate qu’aucun bouton ne manque. Elle se rend au domicile de Martin qui les accueille nerveusement.

  • Nous enquêtons sur la disparition de votre arme , pouvez- vous nous montrer vos chemises ?

  • Je ne vois pas pourquoi! Mais si vous insistez … répond Martin .

    L’inspecteur constate la présence de multiples chemises noires, et sur l’une d’elle, il manque un bouton . «Bizarre… » se- dit le policier . Il demande à ses collègues d’inspecter la maison . Au fond du couloir, une petite porte est fermée à clé.

    – Qu’y a – t-il derrière cette porte, pouvez-vous nous l’ouvrir?
  • – Je n’y vais jamais, c’est la cave et je n’ai plus les clés. répond Martin.
  •  – Moi, je pense que vous y êtes entrés récemment, car si vous regardez bien, on peut apercevoir un filet de lumière et je distingue dans l’ensemble de vos clés pendues une qui pourrait bien ouvrir cette cave.

    L’inspecteur s’en saisit, ouvre et descend les quelques marches. Tout en bas, il découvre un véritable atelier, de nombreux outils sont sortis et sur l’établi un engin qui ressemble fortement à une arme.

  •  – J’attends vos explications. dit l’inspecteur en se retournant vers Martin tout blême.

    Martin n’a plus le choix et explique que c’est lui qui a récupéré l’arme pour la terminer seul, partir et la vendre à l’étranger pour s’enrichir et connaître un peu de notoriété. Depuis de nombreuses années, il ne supportait plus d’être dans l’ombre de Georges à qui tout réussit. Il raconte aussi qu’il a voulu faire porter le doute sur Steeve en lui prenant ses bottes. Il s’excuse et réalise à quel point il va décevoir son ami.

    Quelques mois plus tard, Georges décide de pardonner à Martin cet acte, son ami, leurs promenades, leurs discussions lui manquent terriblement. Il a une idée, il veut lui proposer d’ouvrir ensemble une école de sciences qu’ils dirigeraient à deux et cette idée le rend heureux.