Récit Rouge A

Partie 1 Introduction du 15 au 26 novembre 2021 Classe de Mme Hatton

Au coeur de Paris, dans le 1er arrondissement, la place Vendôme est connue à travers le monde entier pour accueillir les plus prestigieux noms de la bijouterie, de la joaillerie et de l’horlogerie. Mais si elle est aujourd’hui un symbole de luxe à la française, la Place Vendôme conserve en ses pierres les traces d’une histoire de France mouvementée : Louis XIV, Napoléon……

C’est à la fin du 19ème siècle, en même temps que l’ouverture du célèbre hôtel :         « Le Ritz », palace réputé, que de nombreux joailliers quittent la Rue de Rivoli pour s’installer sur l’ancienne Place Royale. Le premier grand nom est celui de Frédéric BOUCHERON, puis CARTIER, CHOPARD, ROLEX…, CHANEL, DIOR, VUITTON …… et bien d’autres suivront.

En quelques décennies, la Place Vendôme est devenue la capitale mondiale des bijoux et du luxe. Derrière les vitrines qui se succèdent autour de le grande colonne, les plus belles créations au monde et les plus belles pierres précieuses étincellent de mille feux, dans un écrin de pierre magnifiquement préservé.

&&&

Alexandra est une jolie fille de 21 ans aux cheveux bruns et aux yeux d’un bleu profond qui habite dans une péniche située sur la SEINE en plein coeur de Paris. Depuis peu, elle vit en compagnie de son copain : Léonard. Alexandra a le tempérament d’une jeune fille joyeuse, elle est très douce et très soigneuse. Elle aime les animaux : elle a un chien, un chat et une tortue.

Elle avait commencé des études pour devenir détective depuis Septembre, elle commençait à avoir quelques bons réflexes d’officier de……justice. D’ailleurs, elle ne se séparait jamais de son petit carnet où elle écrivait tout sur son travail d’enquêtes.

Tout était inscrit sur son carnet : des indices, des détails plus ou moins étranges, des choses bizarres qu’elle imaginait quand elle croisait quelqu’un ou qu’elle observait des gens dans une file d’attente. Elle y avait même inscrit des témoignages de coupables lors de ses premiers interrogatoires.                                                                                             C’était sa façon à elle d’aider les policiers lors de petites enquêtes de vols, même si elle n’en avait pas vraiment reçu l’autorisation. C’était une vraie SHERLOCK.

En se réveillant ce matin-là, la journée avait mal commencé, son réveil n’avait pas sonné. Devant sa tasse de thé, elle pressentait que ce 29 FEVRIER de l’année 2000 allait mal se passer. Elle se dit que c’était un peu étrange de vivre une journée qui ne revenait que tous les 4 ans…… Elle n’avait pas de superstition mais quelques appréhensions. Heureusement que son anniversaire tombait à une autre date.

« Si j’allais me recoucher, pensa-t-elle »…., mais un coup de téléphone lui redonna le sourire : – ses cousines ….

Catastrophe, au moment de partir, elle ne trouvait pas son carnet sur le petit guéridon à l’entrée, qu’elle voulait montrer à ses cousines. Tant pis , elle partirait sans l’avoir retrouvé.  Décidément, la journée commençait mal.

Heureusement, ses cousines lui permettraient de passer un bon moment.

Léa et Chloé : des jumelles….des vraies…. se promenaient dans la ville en attendant de retrouver Alexandra dans leur café préféré….

Elles avaient 18 ans, des cheveux châtains bouclés, le seul petit détail qui les différenciait c’était la couleur de leur yeux. C’était leur mère qui avait les yeux bleus-gris. Elles en avaient hérité mais de manière particulière, on appelle cela les yeux             « vairon ». Toutes les deux avaient un oeil bleu et l’autre gris mais ce n’était pas le même.

« Seul un OEIL averti les différenciait ».

Ces jumelles étaient inséparables et très gentilles, elles étaient toujours prêtes à rendre service, elles avaient beaucoup d’amis. Elles travaillaient bien. Plus tard, Léa aimerait devenir danseuse et Chloé, footballeuse professionnelle.

Quand leur maman leur avait demandé de garder leur petit frère : Gaspard 5 ans, en fin d’après-midi de ce Mercredi  29 Février, elles avaient répondu qu’elles pouvaient le faire.

Alors, Alexandra qui passait un bon moment avec ses deux cousines préférées décida de les accompagner pour garder ce petit bambin : Gaspard, un peu turbulent parfois.

La maman de ces trois enfants charmants s’appelle Laëtitia, elle avait 40 ans, elle était blonde aux cheveux longs. Elle portait souvent des talons  et de jolies robes. Elle adorait le bleu. Tout le monde la trouvait gentille. On lui faisait souvent des compliments car elle avait de beaux yeux gris-bleus et de beaux  enfants. Elle était polie et généreuse. Son mari : Richard, était souvent en déplacement pour son travail.

Dans la bijouterie de la Place Vendôme où Laëtitia travaillait, la maman des jumelles était reconnue comme une excellente vendeuse. Elle manipulait les pierres précieuses qu’elle présentait à de riches clients, et vendait des pièces de bijouterie ou de joaillerie exceptionnelles, comme des diadèmes et des couronnes à des princesses du Luxembourg, de Suède, de Norvège ou de Belgique.

La maman des jumelles racontait peu ce qu’elle faisait pour éviter que les gens ne  sachent et au cas où ils seraient tentés de venir les voler. C’était un métier avec des domaines un peu secrets.

Laëtitia était un peu soulagée que les filles s’occupent de Gaspard, elle avait pourtant prévu de rentrer plus tôt ce jour-là mais elle devait rester un peu plus longtemps à la bijouterie  .

Après avoir récupéré Gaspard, les jumelles accompagnées de leur cousine  Alexandra étaient ravies de se retrouver à la maison pour un bon goûter. Comme d’habitude, la première chose que Léa faisait en arrivant, c’était d’allumer la télévision, même si elle ne la regardait pas car cela faisait un bruit de fond dans la maison.

La chaîne qui passait, c’était les INFOS dont personne ne se souciait……….

Partie 2 L’événement perturbateur du 3 au 14 janvier 2022 Classe de Mme Drouault

Partie 3 Série d’actions du 17 au 28 janvier 2022 Ecrivain mystère

Partie 4 Le dénouement du 31 janvier au 25 février 2022 Classe de Mr Poupet

Partie 5 La situation finale du 28 février au 11 mars 2022 Classe de Mme Caro