Récit Vert B La vengeance du masque rouge

Partie 1 Introduction du 6 au 16 janvier 2020 Classe de Mme Granry

Si vous n’avez pas lu les aventures de Mélodie, Yvan et Sanka, vous ne connaissez pas pas. Cela ne fait rien, nous allons vite vous présenter.

Mélodie et Yvan étaient un couple d’enseignants d’une trentaine d’années. Ils étaient partis apprendre à respecter la nature aux élèves d’une école française en Bolivie car ils étaient passionnés d’écologie et voulaient protéger la planète en nettoyant de tous les déchets. Après avoir parcouru l’Amérique du Sud et ramassé des kilogrammes de déchets, ils sont arrivés en Amérique du Nord, dans le Territoire du Nord-Ouest canadien.

Mélodie était brune avec des cheveux longs et Yvan blond aux yeux bleus. Tous les deux étaient très sportifs et avaient déjà escaladé une montagne culminant à plus de 6000 mètres dans la Cordillère des Andes. Ils étaient accompagnés dans leur aventure par leur fidèle chienne Sanka âgée de 2 ans de race Husky. Pour survivre aux conditions climatiques extrêmes, Mélodie et Yvan étaient obligés de porter des vêtements adaptés comme des chapkas et des moufles. Sanka, elle, se sentait parfaitement à l’aise dans la neige avec sa fourrure blanche et noire.

Curieux et aimants beaucoup les animaux, ils s’engagent comme volontaires pour faire le travail de musher. Chaque jour, ils s’occupaient des chiens de traîneau. Très courageux, ils savent nourrir la quarantaine de chiens, nettoyer leur enclos et aussi les entraîner à courir environ trente kilomètres dans le froid sur les sentiers.

Pa rtie 2 L’événement perturbateur du 17 janvier au 30 janvier 2020 Classe de Mme Sorin

Ils ont travaillé beaucoup et les journées étaient longues et fatigantes. Plus l’hiver avançait et plus le climat devenait glaciaire. La lumière déclinait de jour en jour. Un soir, ils mangèrent des pizzas. A la fin du repas ils allèrent nourrir Sanka et les autres chiens. Ils s’installèrent ensuite sur le canapé pour regarder la télévision. Celle-ci était tellement forte qu’ils n’entendaient pas ce qu’il se passait dans la grange … Ils allèrent se coucher après le film.

Le lendemain, Mélodie sortit chercher Sanka. Elle n’était pas là et la troupe de chiens non plus. Quelqu’un avait volé les chiens. Il avait laissé une lettre: J’ai volé vos chiens, je veux 10 000 euros. Signé le masque rouge.

Mélodie cria:

– Yvan viens vite !!!! Les chiens ont été capturés par un certain masque rouge. Regarde la lettre.

Yvan n’en croyait pas ses yeux:

– 10 000 euros? Mais comment allons-nous faire? Nous n’avons pas cette somme.

Ils ont appelé la police des neiges. Elle ne répond pas. Ils se précipitèrent alors au centre de police. Il n’y avait personne pour les aider.

Partie 3 Série d’actions du 31 janvier au 13 février 2020 Classe de Mme Marchand

Dépités, ils sont retournés chez eux. Yvan reprit la lettre afin de la relire et là, il découvrit au fond de l’enveloppe de la poudre rose et bleue. Il montra cette substance à Mélodie.

-Mais c’est de la poudre de perlimpinpin , s ‘exclama-elle.

-Qu ‘est-ce que c’est que ça? lui demanda t-il.

-Tu ne sais pas? C’est une poudre très puissante et qui permet de faire disparaître les animaux.

– ???

-Oui, poursuivit Mélodie, je dis vrai aussi incroyable que cela puisse paraître.

-Mais que racontes-tu?

-Je pense connaître maintenant qui se cache derrière ce Masque rouge.

-Enfin, est-ce que tu vas m’expliquer? lui demanda Yvan qui commençait à être exaspéré par tout ce mystère.

-Il faut revenir à mes années lycée, enchaîna Mélodie. J’avais 16 ans et j’étais en première scientifique. J’adorais la physique-chimie. Mon professeur, monsieur Sylvain était brillant mais un peu étrange. Les cheveux grisonnants et toujours mal coiffé. Il ressemblait à ses grosses lunettes, à un savant fou, ce qu’il était en définitif!

Nous avions au lycée une volière où nous élevions des cacatoès à huppe jaune, oiseaux en voie de disparition. Nous étions très fiers de cet élevage. Un jour, alors que c’était mon tour d’aller les nourrir, je surpris monsieur Sylvain saupoudrer un des oiseaux avec ce qui ressemblait à du sable bleu rose. Le cacatoès disparut sur le champ! Je n’en cru pas mes yeux. Il recommença l’expérience et un second se volatilisa …

Choquée et affolée, je courus dans le bureau du proviseur où je racontais la scène incroyable à laquelle j’avais assisté. L’affaire fut reconnu en quelques jours: le professeur fut arrêté, jugé et condamné à 15 ans de prison ferme. On exigea qu’il remette toute la poudre fabriquée aux autorités et on lui signifia qu’il ferait l’objet d’une surveillance particulière pour qu’il ne puisse plus en produire. Cette poudre qui avait été mise au point par monsieur Sylvain lui-même est demeuré un mystère quant à sa composition. Il n’a jamais rien dit à ce sujet et toutes les analyses se sont révélées infructueuses. Sans doute parce que c’était tellement incroyable, sur l’appelé «poudre de Perlimpinpin».

-Mais pourquoi a t-il fait ça? interrogea Yvan

-Au procès, il a raconté aux juges qu ‘il détestait les animaux, tous les animaux. Il souhaitait qu’ils disparaissent complètement de la surface de la terre. La terre aux humains , c’est ce qu’il ne cesse de répéter!

-Cet homme est un fou!

-En effet, un fou dangereux. Et je suis certain qu ‘il revient aujourd’hui pour se venger de moi parce que j’ai témoigné contre lui à son procès.

-Tu crois donc que monsieur Sylvain se cache derrière le Masque rouge? demanda Yvan.

-Assurément. Et cette histoire de chiens disparus et de rançon c’est sans doute juste pour nous attirer dans un terrible piège.

Partie 4 Résolution du 2 au 12 mars 2019 Classe de Mme Ledru

Mélodie se souvint que le savant fou, pendant son cours, leur avait montré une photo du lac Moraine et leur avait parlé de ce bel endroit entouré de buissons épineux dans lequel il aimait se retrouver. Ils décidèrent d’y aller et louèrent une voiture. Ils roulèrent pendant deux heures.

Arrivés à l’adresse indiquée par Mélodie, ils découvrent un laboratoire. Ils entrèrent et aperçurent des animaux enfermés dans des cages. Sur les étagères, leurs virents des cacatoès empaillés, des fioles remplies de substances vertes, des éprouvettes de poudre de perlimpinpin et des livres scientifiques sur la biodiversité .

Surpris de voir les intrus, le savant cria: «Que faites-vous dans mon laboratoire? »

Mélodie et Yann répliquèrent: «Nous sommes venus récupérer les animaux! »

  • Non, je ne vais pas vous donner! J’en ai besoin pour mes expériences scientifiques.
  • Mais, quel genre d’expériences faites-vous?
  • Je robotise les animaux pour qu’ils obéissent à mes ordres…
  • Mais pourquoi?
  • Avant, j’adorais les animaux, mais un jour, j’ai été attaqué par l’un de mes chiens. J’ai été très gravement blessé et j’ai failli mourir! J’ai dû être amputé de l’oreille. Maintenant, je veux moi venger en prenant comme cobayes.

Sans hésiter, Mélodie prit de la poudre de perlimpinpin sur l’étagère et la lança sur le professeur qui disparut aussitôt dans une cage!

Partie 5 Situation finale du 13 au 26 mars 2020 Classe de Mme Drouet

Mais la poudre n’avait pas le même effet sur les êtres vivants! Instantanément, Sylvain fut transformé en un très joli cacatoès.

Mélodie ouvrit avec joie toutes les cages pour libérer les chiens et les autres animaux ; fort heureusement, ce professeur fou n’avait pas encore eu le temps de les transformer en robot!

Les deux enseignants emmenèrent le drôle de cacatoès à la police qui le confia ensuite au zoo le plus proche. Ils décidèrent enfin de retourner dans le laboratoire, où ils tombèrent après quelques fouilles sur «LA FORMULE DE PERLIMPINPIN». Ils découvrirent alors avec grande stupéfaction, que l’un des ingrédients principaux était l’eau provenant de la source jaillissant de la forêt voisine.

Cette aventure ne fit que conforter leur choix de servir le développement durable . Mélodie et Yvan décidèrent de s’installer définitivement pour mettre en place une société de transport avec chiens de traîneaux.