Récit Vert C : La dame de glace entachée

Partie 1 Introduction du 14 au 25 novembre 2022 Classe de Mme Pertron

Dans un petit village au bord de la mer, vivent deux jeunes enfants: Mylan et Margot. Ils ont tous les deux 8 ans.

Ce jour là, comme souvent, les deux amis vont au port, voir le coucher du soleil. Une fois ce beau spectacle terminé, ils décident de rentrer chez eux car il commence à faire froid; et puis il faut qu’ils se couchent tôt car il y a école demain.

Le lendemain matin, comme d’habitude, Margot attend Mylan à sa porte. Quand enfin son ami arrive, elle lui dit:

« Ah enfin ! Te voilà !

-Oh c’est bon ! répond Mylan, j’étais sous la douche !

– Mais tu me fais toujours attendre Mylan !

-Bon désolé… On va à l’école maintenant ?

-Oui, allons-y ! »

Une fois en classe, la maîtresse demande aux enfants de s’installer rapidement et en silence car elle a une grande annonce à leur faire… 

-Dans un mois, toute la classe va partir dans les Alpes, en classe de neige !

-Ouaiiiiiiiis !  »  Toute la classe s’agite, les enfants sont très excités à l’idée de partir en  voyage et de voir des paysages qu’ils ne connaissent pas.

« Je n’ai jamais vu la montagne enneigée, dit Margot, ça doit être tellement beau ! Tu crois qu’on verra le Mont Blanc ?

-Oui sûrement ! Et on va pouvoir apprendre à faire du ski, j’ai trop hâte ! » s’écrie Mylan.

Les jours qui suivent, les enfants préparent activement leur départ en classe de neige.

 

Partie 2 L’événement perturbateur du 3 au 13 janvier 2023 Classe de Mme Petit

Un mois plus tard, c’est le grand départ  en train pour la classe de neige à Chamonix , dans les Alpes.

Après une journée de voyage, les enfants arrivent au centre d’accueil « Les marmottes ».  Une charmante dame qui s’appelle Cécile les accueille et leur fait visiter le centre. C’est le soir, Cécile leur montre leur dortoir. Les enfants rangent leurs affaires et préparent leur lit.

Puis, c’est l’heure du dîner. Tout le monde descend au réfectoire. Chouette ! C’est raclette au menu… Les enfants se régalent. Puis, c’est l’heure de la première veillée.

Mais avant ça  : douches et brossage des dents et en route pour la soirée contes…

Tout le monde va se coucher… La nuit paisible passe…

Le lendemain matin, le soleil pointe son nez derrière le Mont-Blanc et réchauffe progressivement le village.

Margot qui se réveille toujours la première regarde par la fenêtre pour voir s’il y avait de la neige (du dortoir, on peut voir la mer de glace). Et elle voit que la mer de glace a une étrange couleur d’un vert très foncé… Que se passe t-il ?

De ce pas, elle va réveiller Mylan et ils partent chercher Cécile qui arrive en courant avec une paire de jumelles jusqu’au dortoir. Elle regarde avec les jumelles. Elle crie et tombe dans les pommes. Mylan regarde à son tour et remarque avec stupeur : à la place de la mer de glace, il y a une mer de déchets…

Partie 3 Série d’actions du 16 au 27 janvier 2023 Classe de Mme Hareau

Aussitôt, Mylan va chercher leur maîtresse qui arrive en courant. Pendant ce temps, Margot secoue Cécile. Celle-ci se redresse, part téléphoner aux pompiers et au maire du village. 

Après le petit-déjeuner, toute la  classe s’habille chaudement. Chacun chausse ses après-skis. Justement, ce matin-là, l’activité prévue était d’aller voir la Mer de Glace. Les enfants marchent jusqu’à la gare et attendent le petit train de Montenvers qui les amènera au glacier. Ils sont tout excités. La maîtresse compte les enfants. Zut ! Il manque  un élève. C’est Mylan comme d’habitude. La maitresse regarde derrière elle et elle aperçoit le garçon en train de courir après son bonnet. Vite, il le récupère  et rejoint le groupe. Il était temps !  Le train arrive,  rouge dans la neige blanche. Tout le monde s’installe dans le troisième wagon. Pendant le voyage, les enfants admirent le paysage : la montagne enneigée, les arbres ployant sous la neige, les traces des animaux venus se nourrir pendant la nuit, des chamois ou des bouquetins peut-être. Cécile leur explique tout cela.  

Arrivés à destination, tous descendent du train, contents de se dégourdir les jambes.

-Mylan, es-tu là ? Tiens bien ton bonnet, qu’il ne tombe pas derrière les grilles, conseille la maîtresse.

Les enfants, à la queue-leu-leu, prennent la passerelle vers la Mer de Glace. Ils vont descendre des dizaines et des dizaines de marches.   Plus ils s’approchent et plus ils découvrent la catastrophe : la glace est recouverte de sacs plastiques, de restes de  nourriture, de boites de  conserve, de vieux papiers, de bouteilles et d’emballages…Cécile propose de continuer le chemin et d’aller voir plus haut  : y aura-t-il encore des déchets?

Le  petit groupe monte un sentier qui serpente dans la montagne. Tout à coup, au détour d’un virage, ils découvrent un énorme container  tout cabossé, tout rouillé et tordu, les portes ouvertes, qui vomit des tonnes de déchets. Sur place, les pompiers et les gendarmes  expliquent à Cécile qu’un hélicoptère  a perdu, la nuit dernière, son chargement. Il était allé chercher les détritus d’un restaurant de haute montagne et le filin qui reliait le container à l’hélicoptère s’est brusquement brisé. Maintenant, il va falloir nettoyer tout cela…

Partie 4 Le dénouement du 30 janvier au 10 février 2023 Classe de Mme Hatton

Tous les enfants sont venus en classe de découverte pour apprendre directement l’histoire de cette fabuleuse mer de  glace dans les Alpes. Les enfants sont déçus d’être venus dans ce lieu longtemps décrit comme magnifique et magique, pour voir autant de déchets et de pollution.

Ils sont vraiment choqués devant ce triste spectacle. La montagne c’est normalement fait de paysages splendides.

Les enfants pensent que c’est très grave. Mylan et Margot sont très inquiets pour leur planète bleue.

Après un si long voyage, ils auraient préféré voir une mer de glace  toute blanche. Au lieu de ça, c’est une mer de détritus. Déjà ils savaient que cet endroit était en danger à cause du réchauffement climatique. Depuis plus de 50 ans, le glacier fond. La mer de glace n’est plus ce qu’elle était.

Margot dit: « C’est un véritable dépotoir, comme dirait ma mère! ».

– Maîtresse ! Appelle Mylan. Et si on allait aider à tout nettoyer…….

Cécile lui répond :

  • Surtout pas ! On n’est pas équipé, c’est très dangereux. Il faut des crampons pour descendre. Mais j’ai une idée, on va les aider à notre façon….

La maîtresse réunit les enfants, c’est l’heure du pique-nique. Les élèves discutent joyeusement et ouvrent leur sac : sandwich, sachet de chips, bouteille d’eau, petit paquet de bonbons une gourde de compote. Au fur et à mesure du repas, les déchets s’accumulent.

 

Cécile, Margot et Mylan engloutissent leur repas, tout en regardant la mer de glace.

«Quel spectacle désolant ! » dit Margot.

  • Quelle catastrophe ! Complète Mylan
  • Oh! Mon Dieu! Soupire Cécile, les humains gâchent tout!

Une petite voix s’élève et les interpelle: « Regardez! Nous aussi, on pollue avec nos papiers de pique-nique ».

Cécile sursaute. Mais oui! La voilà notre idée ….. Vous allez chercher un moyen de tout ramasser.

 

Une fois tous les déchets du pique-nique rassemblés dans un sac poubelle, la maîtresse et Cécile demandent aux enfants de se mettre par deux pour réfléchir et chacun pourra donner une idée pour ramasser tous ces détritus.

 

  • Soyez inventifs, leur dit Cécile.

 Ensuite, ces idées seront exposées au maire qui pourra donner des ordres et des  missions à des adultes entraînés comme des pompiers par exemple, pour nettoyer.

Après quelques minutes de «  tempête sous les crânes » ou  « brainstorming », les propositions fusent.

Margot et Mylan encouragent leurs camarades  à donner leurs idées  et commencent à dire que l’On pourrait utiliser:

*une pelleteuse-luge

*un robot nettoyeur

*une grande épuisette

*Un balai

*Un hélicoptère où on attache des balais pour racler les déchets et mettre dans une énorme poubelle.

*Deux grues, grosses plaques d’acier pour raclette…..

 

-Et bien vous en avez des idées dit la maîtresse, continuez…

La liste est loin d’être terminée, les enfants continuent dans leur imagination ….

 

*Un aspirateur à déchets

*Une pince télescopique pour attraper les déchets

*Nos mains et un sac poubelle + des gens pour venir aider

*Un aimant

*Un dyson 2.0

A cette  dernière proposition, tout le monde se met à rire. Et la joyeuse compagnie continue.

 

* Un hélicoptère et un container avec un bras télescopique

* Un bulldozer

* Un hélicoptère avec quelqu’un au bout d’un harnais

  • Un Octopus comme dans Spiderman avec 8 pinces, on récupère tout plus vite
  • Un canon laser qui désintègre tout

Je vois que la télé vous inspire ajoute Cécile.

 

  • Un broyeur à déchets dans le dos ou un broyeur tout simplement
  • Une pince qui aspire
  • Une espèce de boule de quelque chose comme de la neige qui roule jusqu’en bas de la mer de glace avec les déchets qui se collent dessus

*Un aspirateur à déchets

*Un gros tube qui aspire tout sur un gros camion : ils en ont en Chine …… finit un élève qui avait l’air bien documenté.

 

Mylan tient à préciser qu’il IMAGINE  bien un hélicoptère qui pose un container devant la mer de glace et les POMPIERS  qui déposent des  bâches sur la mer de glace pour ne pas glisser dans les trous. Ils enlèvent les déchets en les passant aux adultes mais les enfants aussi veulent aider, la maîtresse aurait donné son accord. Ainsi adultes et enfants réussissent à mettre tous les déchets dans le container,  c’est grâce au travail d’équipe.

 

   Cécile et la maîtresse se regardent, stupéfaites de toutes ces idées. Elles précisent aux enfants  que certaines ne sont pas réalisables mais il y a des inspirations à prendre. Il semblerait que le plus réalisable serait d’ASPIRER  ces déchets, les aimants ne vont pas tout prendre mais ils peuvent aider.

  • Nous allons pouvoir donner toute votre liste d’idées au maire de la ville, dit Cécile, je pense qu’il appréciera et mettra quelque chose en place. Il y a de quoi faire. Il faut quand même agir vite avant que tout ne se répande. J’y vais, dit- elle, je le connais bien. Vous pouvez aller faire la visite dans le musée en m’attendant.

Cécile se dirige vers la mairie, avec toute la liste  des idées des enfants en étant certaine que ce problème de déchets allait être résolu rapidement.

 

Partie 5 La situation finale du 27 février au 10 mars 2023 Classe de Mr Langlais

Monsieur Éric Fournier, le maire de Chamonix, voit que Cécile arrive à toute vitesse et s’inquiète : il entend de loin que Cécile l’appelle.

-Monsieur Fournier, monsieur Fournier, vite, vite, nous avons une urgence à propos de notre chère mer de glace.

-Un blessé ? Ça s’est effondré ? Elle a fondu ?

-Non, non, rien de tout cela. 

-Alors, qu’y a-t-il de si grave ?

-Elle est infestée de déchets !

– Quoi ? C’est impossible ! Comment est-ce arrivé là ?

– C’est une longue histoire Monsieur Fournier !

Et Cécile lui raconte toute l’histoire.

-C’est fou : comment est-ce possible ! Comment faire pour résoudre ce problème ?

-Les enfants présents sur place ont trouvé quelques idées à vous suggérer.

-Des enfants ? Sur la mer de glace ? Vous n’y pensez pas !

– Non, non, ils sont en sécurité dans le musée : ne vous inquiétez pas. Voici ce à quoi ils ont pensé.

Cécile explique au maire toutes leurs idées.

-Le maire dit : il y en a qui ne sont vraiment pas réalisables. Cécile : quelle solution vous parait la plus rapide ?

– Sans hésiter, ce serait la boule collante !!

– Une boule collante, cela ne marchera jamais : elle se collera sur la mer de glace.

-Alors que proposez-vous Mr Fournier ?

– Euh, pourquoi pas une boule avec de longs picots pour piquer les plus gros déchets ?  Nous pourrions en même temps les aspirer grâce aux trous de la boule.

– Nous pourrions la télécommander pour éviter d’utiliser un hélicoptère.

– Oui et avec l’hélicoptère, nous pourrions utiliser une boule avec 8 tuyaux.

– Cherchons du caoutchouc et des pics pour fabriquer tout cela.

– Du caoutchouc ? Pas besoin : je vais vous souder une grosse boule métallique dans laquelle je vais installer un capteur pour la télécommander.

– Vous ? Souder ?

– Oui, dans ma jeunesse, j’étais le meilleur forgeron de la vallée.

– Bonne idée : les enfants pourront peut-être télécommander votre création.

– Cécile, aller chercher de la ferraille avec les enfants et je m’occupe du reste.

– C’est parti : je retourne au musée chercher les enfants et nous vous rejoignons…..euh…..

– Rejoignez moi à l’ancienne forge de Chamonix, à côté de la décharge publique, demain matin, à la première heure. Commencer à chercher des choses dès ce soir.

– C’est d’accord……à demain Mr Fournier.

Cécile rejoint les enfants pour les mettre au courant de la décision du maire.

Très existés, ils se mirent très vite à la recherche de ferraille en sonnant chez les habitants de Chamonix et en leur expliquant le problème.

Deux petits camions bennes de la municipalité les accompagnaient pour charger la ferraille au fur et à mesure de leur collecte.

Après une bonne nuit de sommeil, ils se rendirent à la forge de Mr Fournier qui avait déjà commencé le travail : il avait affiché le plan d’une grosse boule métallique contenant des centaines et des centaines de petits pics pour amasser les déchets. Il y avait à l’intérieur un petit moteur pour la télécommander mais aussi un aspirateur puissant pour aspirer les déchets pris dans les pics.

-Allez les enfants, plus de temps à perdre : descendez tout ce que vous avez trouvé.

Les enfants et leur maitresse s’exécutèrent et apportèrent les matériaux à Mr Fournier. Ils les assemblèrent comme le plan l’indiquait avec des petits morceaux de fil de fer puis Mr Fournier souda un à un les jointures pour solidifier le tout.

Tout fut prêt pour le lendemain.

Les enfants étaient très excités à l’idée de voir cette boule à l’œuvre : allait-elle fonctionner comme chacun l’avait imaginé ?

-Mr Fournier : et si le moteur de la télécommande ne fonctionne pas ? demanda un enfant.

– Et si la boule se coince ? questionna un autre.

– Et si les déchets ne se piquent pas ? dit un troisième.

– Ecoutez les enfants : ne vous inquiétez-pas, leur répondit le maire. Nous avons fait tout ce que nous pouvions : vous avez été très ingénieux et vous avez fait votre part. C’est grâce à vos idées que nous allons pouvoir ramasser le plus de déchets grâce à cette boule. J’enverrai ensuite des habitants volontaires sur la mer de glace, avec les pompiers pour ramasser le reste.

Les enfants sont tous excités en regardant la boule rouler sur la mer de glace. Tous les enfants veulent contribuer à l’opération en attendant leur tour pour télécommander la boule.

Des habitants regardaient les opérations, intrigués par ce processus  en imaginant cette immense dame de glace, toute blanche.