Sur les pas des chiens disparus

Partie 1 Introduction du 15 au 26 novembre 2021 Classe de Mme Plus

Mon histoire commence dans la grande et majestueuse ville de Paris en 2019. Je m’appelle Aucka et j’ai 11 ans. Je suis né le 1er janvier, il paraît que cette date porte chance. Mes cheveux sont bouclés et bruns comme un marron, mes yeux sont bleus comme la mer. J’aime bien porter des vêtements à la mode. Je suis en classe de 6ème au collège. Je fais partie  du RCP (Rugby Club Paris) et je suis ailier gauche. J’ai commencé le rugby à 6 ans. J’aime aussi dessiner et je suis bricoleur.

Mon immeuble se trouve au 4 rue des Lilas. Cette rue se situe dans un quartier très ancien où le silence règne. Il y a peu de circulation, c’est donc calme et paisible. Mon immeuble a été construit récemment, ses murs sont en pierre, il comporte douze étages et tout en haut trône un jardin artificiel avec une piscine. C’est là que j’habite avec ma sœur et mes parents. Derrière chez moi, si on regarde par la fenêtre, on peut admirer la cathédrale de Notre Dame de Paris mais elle a brûlé il y a un mois, dommage, elle était si belle !

Ma sœur, elle, s’appelle Maya, elle a 20 ans, est gentille, douce et plutôt mignonne. Son visage est rond, elle a de jolis yeux en amande couleur vert émeraude. Elle attache souvent ses longs cheveux bruns en queue de cheval, surtout lorsqu’elle doit aller le soir à son cours de gymnastique. Maya aime beaucoup la mode et elle fait souvent les boutiques d’ailleurs, l’autre jour, elle a acheté une jolie robe qui ressemble à la fourrure d’un guépard.

Mes parents quant à eux se sont mariés en 1997 et depuis ils ne se quittent plus. Ma mère est toujours calme, souriante et elle aime beaucoup les balades à vélo dans la forêt. Mon père, lui, adore voyager, il aime tous les films de science-fiction et même s’il est très gentil et qu’il possède de beaux yeux couleurs bleu-violet (comme ceux d’un poisson!), il a tout de même un défaut : c’est un grand tricheur au Uno !

Il y a quelques semaines, mes parents sont partis pour faire le tour du monde en 80 jours et en ce moment, ils sont à New York. Ils vont ensuite aller en Californie pour visiter le pont du Golden Gate et en profiter aussi pour revoir un ami d’enfance. Ma maman nous envoie une carte ou un souvenir chaque semaine. Mes parents sont déjà allés dans de nombreux endroits comme la Russie et la Chine et ils doivent encore passer par l’Afrique, l’Autriche et la Grèce avant de rentrer. J’espère qu’ils vont me ramener plein de photos ! 

Comme ils sont partis en voyage avec leurs grosses valises rouges pendant plusieurs semaines, ils nous ont laissés seuls, Maya et moi, à Paris. C’est donc Maya qui s’occupe de moi et chez nous, c’est elle qui fait tout : repassage, ménage, vaisselle, aspirateur… Je trouve que c’est beaucoup trop pour une jeune fille de 20 ans ! En attendant, mes parents me manquent : ma mère avec son joli sourire et ses délicieux cookies et même mon père avec ses blagues « pas drôles » et sa douche, tous les matins à 7h20 !

Heureusement, il y a Oréo. Oréo a 4 ans et c’est mon chien. Il a un pelage marron avec des poils courts et ses yeux sont bleus. Il est très gentil mais un peu maladroit. Il a aussi beaucoup de caractère et je suis certain que s’il le pouvait, il aimerait régner sur le monde ! Moi, pour rendre service à ma sœur, j’adore faire la vaisselle avec Oréo mais attention, ce n’est pas n’importe quelle vaisselle : je lui fais lécher les assiettes !  D’ailleurs l’autre jour, sans le faire exprès, il a léché du produit pour faire la vaisselle : je crois qu’il n’a pas vraiment apprécié… Pour le reste, Oréo est très doué : il sait aller tout seul à la boulangerie, il sait très bien courir après les pigeons ou encore jouer avec une balle. Mais ce qu’il préfère par-dessus tout, c’est lorsqu’il retrouve son copain Réglisse au parc. En effet, tout près de chez nous, il y a une aire de jeux pour les enfants où tous les après-midi, après l’école, je rejoins mes amis. Maya et moi emmenons Oréo là-bas pour qu’il se défoule et à chaque fois, les deux chiens se retrouvent pour jouer ensemble. Réglisse, lui, est un beau Labrador noir très agile, très intelligent, très gourmand mais qui fait, parait-il, tout le temps la sieste chez lui ! C’est du moins ce que son maître Mathis, qui est mon meilleur ami, m’a dit. Il pense même que Réglisse doit parfois rêver de se retrouver au pays des saucisses !

Donc voilà, pendant que nos chiens s’amusent ensemble dans le parc, Mathis, Maya et moi nous retrouvons aussi chaque jour pour discuter et parfois jouer ensemble. Mathis est mon camarade de classe au collège et je le connais depuis 5 ans. Il a 10 ans, les cheveux blonds en bataille et comme moi, il aime le football et le basket. Je crois qu’il est secrètement amoureux de Lola, la meilleure amie de ma sœur, bien qu’elle ait 18 ans ! Nous l’aimons beaucoup tous les trois car Lola est très gentille mais aussi très jolie : elle possède de magnifiques yeux bleus avec un petit air espiègle, de longs cheveux blonds et ses vêtements sont vraiment à la mode. Elle est aussi dynamique et très calme à la fois ( je n’ai jamais compris comment elle fait !) Elle aussi nous rejoint donc au parc tous les jours.

Partie 2 L’événement perturbateur du 3 au 14 janvier 2022 Classe de Mme Pourias

Comme à notre habitude, nous nous asseyons sur un banc sous un grand chêne tout près des tourniquets et des balançoires. Nous discutons tranquillement du collège, du voyage de mes parents et nous laissons les chiens s’éloigner et jouer plus loin à la balle. Au bout d’un moment, je remarque que je ne les entends plus… J’arrête aussitôt de parler, je regarde autour de moi et je m’aperçois que je ne vois plus ni Oréo ni Réglisse. Je trouve cela étrange, ils étaient là il y a un instant. Je me lève et je m’écrie :

« Où sont les chiens ? Ils ont disparu !

Et là, tout le monde cesse de parler et regarde dans toutes les directions.

– Ils jouent peut-être à cache-cache ! dit Mathis

– Mais non Mathis, ce sont des chiens… Les chiens ne jouent pas à cache-cache ! rétorque Lola

Tout le monde commence à s’inquiéter.

– Cherchons-les dans le parc. Ils ne doivent pas être bien loin… On va vite les retrouver ! dit Maya

Partie 3 Série d’actions du 17 au 28 janvier 2022 Classe de Mr Gauthier

Anxieux, les quatre amis se mettent à parcourir les allées à la recherche d’Oréo et de Réglisse.

Rien!

Pour être plus efficaces, ils décident de se séparer et constituent deux groupes:Aucka et Mathis d’un côté et Maya et Lola de l’autre.

Les premiers se dirigent vers l’entrée de la rue d’Italie et les autres vers celle de l’avenue du Maréchal Leclerc.

Il pleut toujours, les allées sont boueuses. Tout à coup, les garçons remarquent des empreintes de chiens dans la boue. Ça pourrait être une piste; mais comment distinguer celles de leurs chiens???

« Réglisse a une malformation de naissance à sa patte arrière gauche. » s’écrie Mathis. En observant les traces, ils en remarquent une avec un coussinet en moins: celle du labrador!

Grâce à cela ,ils ont une piste. Ils remontent celle-ci pendant 1/4 d’heure et …s’arrêtent devant une énorme flaque d’eau. Les traces sont effacées.

Pendant ce temps ,Maya et Lola ont, elles aussi, fait une découverte: le bandeau d’Oréo. Il est accroché à un buisson. Maya appelle son frère. « Venez, nous avons trouvé le bandeau d’Oréo. »Les garçons arrivent. « Fais voir le bandeau…Oui, c’est bien le sien, d’ailleurs j’ai dessiné un petit gâteau sur une pointe. Regarde!…Non, rien!!! rétorque Aucka.

« Au fait, maintenant je m’en souviens: les  parents ont fait installer une puce électronique par le vétérinaire sous la peau d’Oréo.Avec une appli sur leurs téléphones ,on peut ainsi le localiser tout de suite. « explique Maya

« On doit leur téléphoner tout de suite. » dit Aucka.

« Oui, mais avec le décalage horaire, en ce moment en Chine c’est le milieu de la nuit »

« Tant pis, il y a urgence. »

Maya téléphone à ses parents qui sont d’abord affolés par ce réveil en pleine nuit. Elle les rassure sur son frère et elle puis leur explique la situation. Rapidement, ils lui indiquent une adresse: 5 rue des Plantes dans le 3e arrondissement.

Immédiatement, tout le monde part retrouver Oréo et Réglisse en espérant qu’ils soient toujours ensemble.

Après un trajet dans le métro, ils arrivent dans le troisième et cherchent le 5 rue des Plantes.

Ils se retrouvent enfin devant…un immeuble en ruines. « Inquiétant, ça sent le dognapping!,s’exclame Lola. J’ai vu aux informations que de plus en plus de chiens disparaissaient depuis quelques mois. Ce n’est peut- être pas une fugue! »

Malgré leur peur qui monte, les quatre amis décident d’explorer l’immeuble délabré. A la lumière de leurs téléphones, ils l’explorent pendant une heure. RIEN!!! Pourtant le signal indique toujours cette adresse!?!?

Il faut toujours chercher. Rendus dans les caves, ils aperçoivent un trou dans le mur. C’est une entrée des catacombes.

Des aboiements!!!C’est Oréo!

Aucka,suivi des autres, passe dans le trou et s’engage dans le labyrinthe des catacombes;

Partie 4 Le dénouement du 21 février au 4 mars 2022 Classe de Mme Petit

Les enfants s’engagent au milieu des crânes dans une atmosphère lourde et mystérieuse. On entend le bruit des gouttelettes d’eau qui ruisselle le long des parois.

Un son ressort plus aigu et plus fort : c’est celui envoyé par la puce électronique. Les enfants le suivent grâce au téléphone portable de Maya. Il s’intensifie de pas en pas. Signe qu’ils sont tout proche mais arrivent devant une impasse. Tout autour d’eux des murs de crânes les entourent.

      Soudain, Mathis aperçoit le bandeau d’Oréo coincé entre deux crânes. Ils sont passés par là , c’est sûr. Le son de la puce s’emballe. Où sont les chiens ?

Aucka  s’empare du bandeau et cela déclenche un mécanisme qui ouvre une grande porte secrète. Ils entrent et découvrent un long couloir… Le son s’intensifie encore plus… Ils poursuivent dans l’obscurité de ce corridor en s’éclairant avec la lampe du téléphone.

Ils arrivent à une porte sur laquelle est accrochée une affiche sur laquelle on peut lire « Chiens et chiots à vendre ». Ils sont là !!! Mais la porte est fermée avec cadenas. Pour l’ouvrir, il faut trouver le code. Lola réfléchit… Elle observe le cadenas et voit qu’il faut trouver un mot de 5 lettres. En observant de plus près, elle remarque un petit signe. Elle s’approche et remarque qu’il s’agit de la représentation d’une patte de chien… Après quelques minutes de réflexion, tous les enfants s’écrient : « CHIEN ». Ils essaient ce mot pour le cadenas et il se détache. Ils ouvrent la portent et pénètrent dans une pièce… Les chiens,  attachés, aboient. Les chiots sont enfermés dans des cages. Maya décide d’appeler la police.

      Au même moment, les dognappeurs arrivent. Les enfants et les chiens  détachés se défendent lorsqu’au loin on entend les sifflets de la police qui arrive. Tout à coup, on entend un bruit sourd… Une chute de pierre encercle les dognappeurs qui sont arrêtés par la police. Les chiens et les chiots sont sauvés. La police remercie les enfants car cela faisait un moment qu’ils les recherchaient.

Partie 5 La situation finale du 7 mars au 18 mars 2022 Classe de Mme Sablayrolles

Une fois les dognappeurs capturés, les compères peuvent enfin respirer. Les chiens et les chiots sont autour d’eux et cavalcadent en sautant et aboyant.

« Mais que va-t-on faire d’eux ? demande Aucka. Ils décident alors d’appeler le chenil le plus proche. Les responsables du chenil les rejoignent. Les enfants leur demandent s’ils peuvent les aider à rechercher les propriétaires des chiens. Maya propose alors de créer un site sur Internet pour leurs recherches. Lola demande aux responsables du chenil de les aider à charger les chiens dans les camions.

Les enfants postent la photo de tous les chiens sur le site et fabriquent des affiches qu’ils collent partout dans la ville. Maya et Lola distribuent des tracts pendant que Mathis et Aucka restent au refuge avec les chiens.

Quelques heures plus tard, des personnes viennent au chenil en présentant les papiers d’adoption. En moins de 24 heures, ils ont retrouvé les maîtres de tous les chiens. Les enfants sont très fiers d’eux. Un journaliste arrive au chenil pour interroger les enfants et veut faire un article sur leur héroïque intervention auprès des chiens.

A la fin de cette journée pleine de rebondissements, les jeunes rentrent chez eux avec Réglisse et Oréo. Les chiens se reposent dans leurs paniers. Tout est calme, quand tout à coup, ils entendent un bruit dans les escaliers. Les parents de Aucka reviennent de leur voyage. Après de grandes embrassades, Lola leur demande pourquoi ils sont rentrés si tôt. Les parents disent simplement : « Vous êtes célèbres ! Nous avons lu un article en Chine sur l’incroyable aventure de jeunes gens qui ont sauvé des chiens et résolu une enquête depuis longtemps suivie par la police. Nous avons décidé de venir vous féliciter et vous dire combien nous sommes fiers de vous ! »

Les enfants sont contents et fiers de leur aventure et en garderont un souvenir toute leur vie.

/