Un président en danger !

Partie 1 Introduction du 15 au 26 novembre 2021 Classe de Mme Thomas

Bonjour, je m’appelle James. J’ai 21 ans et je viens de New-York. En 2018, j’ai hacké un compte en banque, donc je me suis retrouvé en prison, dans la cellule d’un type un peu débile, qui s’appelle Bob. Ça me fait penser à Bob l’éponge. Il a un très long nez, les cheveux blonds et la tête un peu carrée, tout comme Bob l’éponge.

J’habite à Manhattan, dans le quartier Tribeca, dans un appartement qui fait 14 mètres carrés. J’ai 4 ordinateurs, un chat et un chien. J’habite au 5e étage et j’ai hacké une voiture électrique, pour pouvoir me déplacer dans la ville.

Si vous voulez tout connaître de moi, il faut que je vous dise que des voleurs ont cambriolé ma maison quand j’avais 5 ans. Mes parents ont été tués par les bandits car ils n’ont pas pu leur donner assez d’argent. J’ai grandi dans une famille d’accueil. J’y suis resté 10 ans puis j’ai fugué. Ensuite j’ai commencé à faire des choses louches, puis un jour j’ai ouvert un coffre-fort à New York et c’est comme ça que je me suis retrouvé en prison à l’âge de 19 ans.

Le FBI a besoin de moi car, comme vous le savez, j’ai été hacker auparavant, un hacker vraiment exceptionnel, et la police a besoin d’aide pour résoudre un problème.

Partie 2 L’événement perturbateur du 3 au 14 janvier 2022 Classe de Mme Chauveau

Le FBI me conduit dans ses locaux. Je rentre dans une salle remplie d’ordinateurs. Le Fbi me demande de pirater l’ordinateur de BOB l’ Eponge pour le retrouver car Bob s’est échappé de prison et a tenté d’assassiner le président.

Je m’installe sur le siège avec devant moi 4 ordinateurs. Je demande au FBI pourquoi BOB a voulu tuer le président.

Les policiers répondent qu’ils n’en ont aucune idée.

J’allume l’ordinateur, je lance les applications. Soudain, j’aperçois par la fenêtre Bob à sa voiture qui tient une arme.

Partie 3 Série d’actions du 17 au 28 janvier 2022 Classe de Mr Poteloin

Aussitôt je crie : «  couchez -vous ! » , j’entends alors un vacarme effroyable : le bruit des vitres des fenêtres qui se brisent, s’ajoute au tonnerre des détonations successives.

Allongé sur le ventre, les mains sur la tête, je vois une pluie de petits morceaux de verre recouvrir le sol du bureau, tremblant, j’attends que l’enfer se passe.

Au bout de quelques secondes qui m’ont parues une éternité, j’entends un vrombissement de moteur et un crissement de pneus, timidement je relève la tête, Bob avait disparu.

-Quelqu’un est blessé demande l’agent spécial Maxwell ?

A part quelques écorchures dues à la pluie de verre, aucun blessé grave n’est à déplorer.

-Bob a du entendre parler de ton transfert au bureau fédéral, constate un des agent.

-Les rumeurs vont vite en prison, confirme un autre.

-Nous allons te placer sous protection rapprochée répond l’agent spécial Maxwell.

Je me mets alors à trembler en me rendant compte que je venais de me faire un terrible ennemi, néanmoins la proposition du FBI me permettrait de ne pas retourner en prison.

Je dois me raccrocher à cette idée !

L’équipe de recherche et moi mêmes sommes ensuite transférés dans un nouveau bureau et nous commençons à réfléchir à un plan pour mettre la main sur Bob.

Le lendemain, une autre équipe trouve sa voiture complètement carbonisée près d’un vieil entrepôt, impossible de trouver le moindre indice.

Je n’avais aucune information utile sur Bob , adresse, numéro de téléphone, éventuels complices…rien.

Je décidais alors d’utiliser le réseau des caméras de surveillance de la ville en y ajoutant un programme de reconnaissance faciale que j’avais crée.

Les trois premiers jours se passent sans aucune alerte, je garde l’œil sur mes nombreux écrans toute la journée.Je commence à me demander si mon plan va fonctionner.

Le quatrième jour , mon programme se met à clignoter mais l’individu suspecté est trop petit pour être Bob, nouvelle déception.

Le cinquième jour, nouvelle alerte, cette fois c’est bien lui, habillé d’un long imperméable noir, capuche relevée. Il sort de chez un carrossier peintre .Un peu plus tard dans la journée, mon programme le repère devant la boutique d’un loueur de costume, les bras chargés d’un paquet.

L’agent spécial Maxwell envoie rapidement des agents enquêter sur les deux lieux où Bob a été aperçu.

Le jour suivant, alors que je fouille le casier judiciaire de Bob, je fais une découverte qui me glace le sang : il y a 16 ans, Bob a été inculpé pour le meurtre d’un couple lors d’un cambriolage de nuit.

Il s’agit de mes parents. Je reste sous le choc pendant de longues minutes : j’avais cohabité en cellule avec le tueur de mes parents.

Cette enquête allait me permettre de faire d’une pierre, deux coups : effacer les bêtises que j’avais commises et me venger de la perte de mes parents.

Peu de temps après, les deux équipes d’enquêteurs reviennent avec des informations intéressantes :

Bob a loué, sous un faux nom, un costume chic et une casquette de chauffeur et au fond du garage, une limousine fraîchement repeinte et sans plaques, est cachées sous une bâche.

Les agents se réunissent, sans moi, dans une autre salle afin de débattre de tout ceci.

Pendant ce temps, je continue de chercher un moyen de localiser la planque de Bob.

Le soir, les agents, fatigués, ressortent de leur réunion et me font part de leur hypothèse :

Bob va essayer de se faire passer pour le chauffeur du Président afin de l’enlever.

Tout s’assemble dans ma tête : le costume de chauffeur, la limousine repeinte, évidemment !

La sécurité de la maison Blanche est immédiatement prévenue de notre découverte.

Pendant les jours suivants, Bob demeure introuvable, puis en pleine nuit une alerte retentit, mon programme l’a identifié de nouveau, avec l’agent Maxwell nous regardons sa position et je suis ébahi : Bob est en train de rentrer dans mon appartement ! Décidément, il est toujours à ma recherche !

Le choc passé, je me dis que c’est une aubaine qu’il soit chez moi, je me connecte rapidement au système de surveillance que j’avais installé chez moi et nous voyons et entendons Bob parfaitement :

-Ce sale petit rat aide le FBI à me coincer, ronchonne Bob, après tout ce que j’ai fait pour lui en prison, il était en sécurité grâce à moi.

-Tu parles, dis-je alors à haute voix comme si je lui répondais, je t’ai toujours servi de larbin là-bas.

-Son appartement est complètement vide, gronde Bob, ce n’est pas ici que je vais trouver quelque-chose d’utile pour lui nuire.

-Évidemment dis-je, continuant mon dialogue imaginaire, tous mes ordinateurs ont été saisis pendant mon procès.

Horrifié, je le vois alors sortir un briquet .

-Il va mettre le feu !

-J’appelle immédiatement les pompiers me répond l’agent Maxwell.

Soudain, j’entends une sonnerie : c’est le portable de Bob. Celui-ci range son briquet et décroche. Quelle aubaine ! Je zoom sur son écran et l’agent Maxwell écrit le numéro que l’on peut lire.

-Ouai allo,

-Allo patron c’est Denny, on vient de poser les plaques de la limousine et on a l’itinéraire du chauffeur lors de la prochaine sortie du Président.

-Du bon boulot les gars, vous avez fait vite, on fait comme prévu : vous la bougez dès maintenant vers l’endroit convenu.

-Je vous rejoins au repaire, j’ai pas trouvé de quoi me venger du gamin.

-Ca marche , patron.

Bob regarde une dernière fois mon appartement , hausse les épaules et ressort comme il est rentré : par la fenêtre.

-Bien dit l’agent Maxwell, grâce à ce numéro de téléphone nous allons pouvoir les géolocaliser quand nous le voulons.

-Oui ils viennent de faire une erreur fatale.

-Pour obtenir la peine maximale, nous devons les prendre en flagrant délit. Cette conversation a confirmé nos soupçons, il ne nous reste plus qu’à leur tendre un piège.

Pendant ce temps, j’entre déjà le numéro de téléphone dans mon logiciel et nous voyons un point rouge apparaître sur le radar de notre écran.

-Le poisson est ferré !

-Tu es très efficace James. Je vais envoyer tout de suite, une équipe chez le carrossier peintre afin de suivre la limousine jusqu’à ce fameux « endroit convenu ».

Quelques heures plus tard, l’équipe nous contacte : la limousine a été conduite par un individu connu de la police jusqu’à un entrepôt désaffecté près de l’ancienne usine de traitement des eaux de la ville.

Sur le radar, nous voyons que Denny est aussi au même endroit.

-Le piège se ressert s’exclame l’agent Maxwell victorieux, j’attends très bientôt la date et le parcours de la prochaine sortie du Président alors nous saurons quand et où ils vont opérer.

-Formidable dis je rassuré.

-Et nous avons une petite surprise pour eux, un de nos agent jouera la doublure du Président !

Le lendemain, le piège était mis en place : le faux Président devrait aller dans trois jours jusqu’à l’aéroport JF Kennedy pour prendre un avion. Bob et son équipe interviendront donc pendant ce trajet entre la Maison Blanche et l’aéroport et nous serons là pour les cueillir !

Partie 4 Le dénouement du 21 février au 4 mars 2022 Classe de Mr Beaumesnil

Pendant ces trois jours les policiers se préparèrent pour l’arrestation de Bob.

La veille de la sortie du président, le terroriste et sa bande allèrent capturer le chauffeur et prendre la limousine présidentielle pour l’amener à la casse. Là-bas, ils avaient modifié la luxueuse voiture cachée sous la bâche afin que deux hommes puissent se dissimuler sous les sièges.

Denny remplacera le conducteur. Bob et un complice seront cachés sous les banquettes prêts à intervenir pour assassiner le chef d’état pendant le trajet vers l’aéroport.

Le lendemain, l’agent qui était installé dans la limousine à la place du dirigeant des USA sortit un téléphone de sa poche. La voiture s’arrêta à un feu devant une intersection. Le faux président appela ses collègues du FBI et leur dit qu’ils arrivaient à l’endroit prévu pour l’arrestation des criminels.

Tout à coup les policiers surgirent des buissons en trombe. Bob et son complice sortirent des cachettes et tentèrent d’assassiner leur cible. Bob s’arrêta net. Il venait de découvrir que son passager n’était pas le véritable président. L’agent qui le remplaçait maîtrisa le malfaiteur et ses collègues arrêtèrent ses complices. Leur plan pour capturer le gang d’assassins avait fonctionné.

Pendant ce temps, le véritable président accompagné de ses gardes du corps avait été conduit discrètement à l’aéroport. Soudain, il senti son portable vibrer. C’était mon signal pour le prévenir que Bob avait été arrêté et que le danger était écarté.

Partie 5 La situation finale du 7 mars au 18 mars 2022 Classe de Mme Seguin

Je me suis enfin vengé de la mort de mes parents. Bob est maintenant en prison à vie avec tous ses complices pour avoir tenté d’assassiner le Président.

Quant à moi, je travaille maintenant au FBI dans la section informatique et cyber-attaques. J’aime beaucoup ce nouveau travail car je passe mon temps à utiliser des ordinateurs pour aider la nation.

Hier, l’agent Maxwell a découvert quelque chose d’incroyable. Mon père et ma mère étaient aussi des agents du FBI, dans le même domaine que moi. J’ai lu leurs dossiers et j’ai trouvé une photographie d’eux. Je l’ai mise sur mon bureau à côté de la médaille que m’a remise le président. Mes parents doivent être fiers de moi.