Légume-Ville en sueur

 

Partie 1 Introduction du 15 au 26 novembre 2021 Classe de Mr Beaumesnil

C’était dans la nuit du 18 au 19 novembre à Légume-ville. Il neigeait fort. Les flocons étaient si gros qu’on aurait cru voir des boutons de chemise tomber du ciel. À 22h, Henry Leverre-Deterre fermait son magasin STAR LEGUME. Avant de partir, il s’aperçut que, sous la neige, les tours de la ville ressemblaient à des bougies. Heureusement, il avait une grosse écharpe en velours rouge qui le protégeait du froid. Il marchait en faisant bien attention de ne pas glisser. Il se dit que c’était bien étrange toute cette neige dès le mois de novembre. Si cela dure ainsi il devra acheter des raquettes pour pouvoir se déplacer facilement dans la ville. Il rentra couvert de givre et très fatigué. La marche lui avait paru longue à travers toute cette neige.

Quel soulagement d’être enfin chez soi ! Il enleva lentement son manteau parce qu’il avait froid et qu’il tremblait. Ses muscles étaient littéralement congelés ! Il demanda à sa femme de lui préparer un thé pendant qu’il allumait un feu. Henry venait de se marier à Eugénie Harrycover. Elle alla dans la cuisine prendre des herbes aromatiques qu’elle ajoutait toujours à l’eau bouillante pour parfumer le thé. La chaleur de son foyer le réconforta. Pendant qu’il dégustait son thé devant le feu, Eugénie lui prépara un rapide dîner composé d’une soupe de racines et d’une part de gâteau à la carotte. « Qu’il est confortable d’être dans son terrier ! » se dit-il.

Après une mauvaise nuit où il avait encore rêvé que son magasin était cambriolé, Henry se leva difficilement à 8h comme tous les jours pour aller au travail. Il s’habilla élégamment comme à son habitude et avala rapidement son petit déjeuner. Juste avant de partir, le téléphone sonna si fort qu’Henry sursauta ! C’était Madame Nuggets, la voisine. Comme à son habitude elle voulait parler à Eugénie et papoter sans doute pendant des heures ! Raoul, le chat de la voisine miaulait si fort pour avoir du lait qu’Eugénie n’entendait rien dans le combiné. Sidonie Nuggets était si impatiente d’annoncer à son amie l’incroyable nouvelle qu’elle se fâcha et mit le chat dehors !

Partie 2 L’événement perturbateur du 3 au 14 janvier 2022 Classe de Mr Poteloin

-Eugénie!Eugénie! Les gardes ont découvert que les habitants d’en haut ont planté un potager plein à craquer de navets ,de carottes ,pommes de terres !

Cette nouvelle fit rapidement le tour de Légumes-Ville, en effet, durant les hivers, les habitants du monde souterrain avaient l’habitude d’aller chaparder discrètement des provisions dans le grenier à grains de la ferme humaine. Ce nouveau potager leur permettrait de varier leurs repas durant l’hiver qui arrivait.

Mais deux semaines après avoir découvert le potager, les gardes s’aperçurent que celui était vide ainsi que le grenier à grains et ils avaient aussi entendu que les habitants d’en haut, accablés par ce désastre, risquaient de déménager.

Le soir même, Henry réunit le conseil de la ville pour trouver la solution .

-C’est la catastrophe, nous avons pas assez de provision pour finir l’hiver ! Nous devons trouver les coupables.

Partie 3 Série d’actions du 17 au 28 janvier 2022 Classe de Mme Seguin

– Toc, Toc, Toc !

Eugénie ouvrit la petite porte d’entrée. Les navets, c’est-à-dire les policiers, attendaient devant.

– Est-ce là la maison d’Henry Leverre-Deterre ? demanda le premier d’une voix sèche.

– Oui, c’est bien nous. Pourquoi ? Que voulez-vous.

– Nous sommes les policiers et nous voulons informer Monsieur Leverre-Deterre qu’il vient de se passer un événement très grave.

Henry apparut derrière sa femme.

– Je vous écoute, dit-il.

– Nous devons vous parler en privé, répondit le policier.

Henry guida donc les navets vers sa chambre et ferma la porte à clé. Sa femme Eugénie colla discrètement l’oreille à la porte. Malheureusement, elle n’entendit que les bribes de conversation suivantes :

– Vous…suspecté…légumes…volé….prison…coupable…

Puis, soudain, Eugénie entendit son mari hurler et les navets sortir de la chambre.

Quand elle rentra dans la chambre, il n’y avait plus aucune trace d’Henry dans la maison et les navets avaient disparu également.

Partie 4 Le dénouement du 21 février au 4 mars 2022 Classe de Mme Chauveau

Les navets avaient embarqué Henry en garde à vue.

Ils étaient passés par la porte de derrière. Eugénie sortit dehors pour voir si son mari y était. Mais, malheureusement aucune trace d’ Henry. Sidonie, la voisine, guettait aux carreaux. Eugénie la remarqua et lui fit des grands gestes. Enfin, elle sortit. Eugénie lui expliqua ce qui c’était passé. Sidonie faisait mine d’être étonnée mais elle avait tout vu.

Sidonie dit à Eugénie qu’elle l’aiderait pour retrouver son mari.

Chacune retourna chez elle.

Sidonie était très fière de son plan qui était en train de fonctionner.

(Quelques jours plus tôt)

Sidonie avait tout manigancé. Elle avait payé tous les gardes et tous les gens de la résidence pour ne pas qu’ils dévoilent son plan. Son but précis était de donner une mauvaise réputation au maire et de le destituer pour récupérer sa place. Arrivés au commissariat, les navets enfermèrent Henry dans une cellule. Les navets discutèrent au téléphone avec Sidonie pour la suite du sabotage. Sidonie leur expliqua qu’elle avait payé des faux témoins.

Henry ne comprenait rien à ce qui était en train de se produire. Les navets vinrent le chercher, ils allèrent procéder à l’interrogatoire. Arrivés dans la salle, les navets enlevèrent les menottes à Henry.

Henry refusa de partir car il était innocent, il n’avait rien fait !

Les navets l’obligèrent à parler que ce soit de gré ou de force.

Henry se justifia en disant qu’il était innocent… Mais les navets avaient des preuves…

Là !Le premier témoin arriva, c’était le conseiller d’ Henry. Pendant ce temps, tout était filmé, Sidonie voyait tout depuis sa maison. Henry était abasourdi, son propre conseiller l’avait trahi ! Le conseiller expliqua qu’il avait suivi Henry jusqu’au potager et qu’il avait volé tous les légumes.

Ensuite, il les avait cachés dans sa cave. Mais ce jour là, Henry était au café avec son avocat. Alors il demanda au navets s’ils pouvaient l’appeler pour qu’il le défende… Quelques temps plus tard…. Tout était enfin réglé. L’avocat avait innocenté Henry et Sidonie était en prison.

Partie 5 La situation finale du 7 mars au 18 mars 2022 Classe de Mme Thomas

Quatre jours s’étaient écoulés depuis l’arrestation de Sidonie. Elle en avait déjà marre de cette prison, alors elle décida de s’échapper. A l’heure du déjeuner, à la cantine, elle prit un  couteau et le glissa dans sa poche. A la fin du repas, elle retourna dans sa cellule en faisant comme si de rien n’était. Elle trouva un bloc de pierre un peu molle sous son lit, alors avec le couteau qu’elle avait utilisé pour manger elle tapa, elle tapa et finit par faire un trou. Elle commença à creuser avec le couteau. Elle creusa, creusa, creusa tellement longtemps et profond qu’on ne la revit plus. Elle avait réussi à atteindre les égouts.

Quelques jours plus tard, Sidonie fut retrouvée morte de fatigue dans un tunnel des égouts  par un ouvrier. Cette personne expliqua sa découverte à Henry au téléphone.

Bien content de cette nouvelle, le lendemain, Henry sortit de chez lui, comme tous les matins. Mais, au bout de quelques pas, il se rendit compte que quelque chose le tracassait, mais il ne savait pas quoi.

Oui ! ça y est ! Il n’y a personne dans les rues !

– Hmm, bizarre, se dit Henry.

Il continua sa route et aperçut enfin son magasin. Comme tous les jours, il souleva la grille, ouvrit les volets et alluma le chauffage et la lumière. Il alla dans la réserve pour vérifier quels légumes il lui restait et BOUM ! Tous les habitants de Légume-Ville étaient là ! Henry eut l’air tellement surpris, que les habitants présents lui expliquèrent qu’ils étaient désolés d’avoir aidé Sidonie. Pour se faire pardonner, ils avaient préparé une fête. Henry fut très content que les habitants s’excusent, il en profita pour annoncer à tous la mort de Sidonie. Tout Légume-Ville était très content que Sidonie soit morte, car peu de gens appréciaient ses commérages.

A la suite de ces événements, Henry réfléchit pendant quelques jours s’il voulait toujours être maire après ce qui c’était passé. Il en parla avec sa femme :

– Est-ce que tu veux toujours être notre maire ?

– Je ne sais point, après tout ça.

– La chance d’être maire, c’est pas tous les jours, s’exclama Eugénie. Tu devrais en profiter !

Après cette conversation et plusieurs nuits à réfléchir encore et encore, Henry décida bel et bien de garder sa place de maire.

Pour fêter cette décision, Eugénie l’invita à une croisière à bord du Carottitanic, le plus somptueux des bateaux de croisière de Légume-Ville. Ils en profitèrent pour danser toutes les nuits que dura le voyage (car Henry était un excellent danseur, c’est d’ailleurs ce qui avait séduit Eugénie).

Trois mois plus tard, Eugénie donna la vie à un enfant. Henry et elle en eurent beaucoup d’autres et vécurent une vie tranquille à Légume-Ville.