Récit rose B Les retrouvailles

Partie 1 Introduction du 6 au 16 janvier 2020 Classe de Mr Pinquié

Nous sommes en 1880. Je m’appelle Eva, j’ai 12 ans et j’habite en Islande, à la montagne, près d’une source d’eau chaude. Je vis avec ma mère et mon cochon d’Inde Bulma.

Mes amies Mey, Jennie, Paul et Whis viennent souvent chez moi.

Ensemble, nous avons l’habitude de faire des chasses au trésor dans le grenier.

C’est au cours de ce jeu que nous avons découvert, caché derrière un placard, une boîte recouverte d’une poudre de perlimpinpin que, malgré nos efforts ,nous n’avons pas réussi à ouvrir.

Partie 2 L’événement perturbateur du 17 janvier au 30 janvier 2020 Classes de Mmes Caro/Mallard

Les enfants ont tourné la boîte dans tous les sens. Ils l’ont soulevé, poussé, levé jeté à terre. Mais rien. Le coffre reste intact.

Paul a soudain une idée. Il décide d’aller chercher un outil dans la cave. Le jeune garçon est futé, malin mais peu téméraire. Les araignées, les objets poussiéreux l’ont toujours effrayés. Jennie décide de l’accompagner pour être sûre qu’il ramène un outil. Les deux enfants descendent rapidement l’escalier qui mène à la cave. Là, nos deux bricoleurs explorent la cave. Soudain, ils trouvent les objets parfaits. Deux magnifiques tournevis, rouillés, assez gros, dominent l’établi. Un des tournevis sera glissé dans la fente du coffre à l’horizontal, tandis que l’autre sera à la verticale. Ainsi, les deux tournevis, en forçant, ouvriront le coffre. Fiers de leur trouvaille, les deux enfants remontent.

Pendant ce temps, Whis, Eva et Mey poursuivent leurs recherches dans le grenier. Mais fatigués, ils s’assoient dans un canapé abandonné, là. A la lumière de la lucarne, les reflets lumineux jaillissent sur une armoire. En étant assis, ils pouvaient ainsi repérer un carnet argenté, déposé au sommet du meuble. Eva approche l’escabeau, l’escalade et attire vers elle le précieux carnet. La fillette souffle dessus pour le dépoussiérer. Ne tenant plus, elle feuillette doucement le carnet. Mey lui prend des mains violemment, le feuillette à son tour, rapidement. Mais elle ne remarque rien. Whis, placé derrière Mey observe les pages du carnet, défilées sous ses yeux. Il lui apparait un code chiffré. Le garçon est époustouflé. Il recommence à feuilleter lui-même et montre à ses camarades sa découverte.                                                                              C’est un flipbook, avec le code du coffre : 07 06 56

Un silence se fait entendre. Eva s’approche du coffre et tape les chiffres sur le cadran. Le couvercle s’ouvre lentement, en grinçant. A ce moment, Paul et Jennie laissent tomber les tournevis au sol, à la vue du coffre ouvert.

Dans le coffre, un faux “cacatoès” rouillé apparaît. L’oiseau coloré est un assemblage de pièces et d’engrenages. Eva fonce chercher une pipette d’huile dans la cuisine.Ensuite, Mey verse quelques gouttes sur l’automate. Les enfants le manipulent, en vain. Malencontreusement, Whis renverse le précieux objet. Un miracle se produit. Le Cacatoès s’actionne. L’animal se met à chanter en libérant un vieux parchemin mystérieux dont personne ne connaissait l’existence. Les enfants surpris, s’aperçoivent que c’est une carte signée de l’oncle d’Eva. Tout à coup, Eva réalise que le code est la date de naissance de son oncle. Le frère de sa mère ne donnait plus de nouvelles depuis plusieurs années. C’était un scientifique renommé et un grand voyageur. Eva ne le connaissait pas.

Sur le papier, une carte de l’Islande apparait. Les volcans y sont représentés, ainsi que les sources d’eau chaude. Le volcan Katla est entouré en rouge. La légende de la carte indique une mine d’or. Aucun doute, l’oncle d’Eva y était parti. Les habitués des chasses aux trésors, se regardent, réfléchissent sans bruit. Les yeux pétillent de joie. Une véritable chasse au trésor s’offre à eux. En très peu de temps, ils se retrouvent au pied de la maison d’Eva, emmitouflés dans leurs habits chauds, les sacs à dos remplis de nourriture, prêts pour l’aventure.

Partie 3 Série d’actions du 31 janvier au 13 février 2020 Classe de Mme Launay

Ils décident de rejoindre un petit village nommé Vik situé  près du glacier Myrdalsjokull qui abrite le fameux volcan Katla et qui se situe à une heure trente de marche.

Les enfants sont excités à l’idée de vivre une vraie aventure, une vraie chasse au trésor et le long du chemin, ils partagent leurs rêves et imaginent ce qu’ils feront de l’or s’ils trouvent la mine.

Au bout de trois quarts d’heure, alors que les enfants discutent, Whis entend un bruit étrange et grave.

  • Chut ! Taisez- vous, écoutez !
  • Qu’est-ce que ça peut-être ? demande Jennie.
  • Allons voir ! suggère Mey.

Ils se dirigent vers le bruit et soudain, plus rien ! Au bout de quelques minutes, le bruit recommence, puis s’arrête à nouveau et ceci plusieurs fois. Les enfants se rapprochent du son et soudain, devant eux, ils aperçoivent un immense geyser d’au moins quinze mètres de haut !

  • C’est extraordinaire, je n’ai jamais vu ça ! s’exclame Paul.
  • Ce doit être ce qu’on appelle un geyser, j’ai lu un livre qui en parlait. répond Eva.

Les enfants décident de s’installer pour manger juste à côté. Ils admirent le spectacle puis reprennent la route.

Ils se rapprochent du village de Vik, et aperçoivent au loin le volcan Katla, très imposant et couvert d’une calotte glaciaire. Le paysage qui s’offre à eux est splendide !

Les enfants se dirigent vers la petite église où un très vieil homme est en train de prier devant les marches.

  • Bonjour Monsieur, excusez-nous de vous déranger, nous sommes à la recherche de mon oncle, un scientifique et voyageur qui est probablement passé par ici et que nous n’avons jamais revu. Peut-être, l’auriez-vous aperçu ? demande Eva.
  • Bonjour les enfants, vous savez, je suis le doyen de ce village et j’ en ai vu des personnes passer, il m’est difficile de vous répondre, que pouvez-vous me dire d’autre ?

Eva décide de lui montrer la carte.

Le vieil homme l’observe attentivement puis réfléchit quelques instants.

  • Un homme m’a déjà montré ce parchemin, peut-être que c’est ton oncle, il m’a dit qu’il cherchait une cascade mais je sais ce qu’il voulait réellement : retrouver la mine d’or qui serait aux alentours du volcan selon une légende laissée par les Vikings, il y a des siècles. Je n’ai jamais revu cet homme. Mais je peux vous aider, il faut vous diriger vers le Nord du village sans le quitter, vous croiserez cinq cairns, au cinquième celui qui a une pierre blanche au sommet, arrêtez-vous, la légende dit que la mine est toute proche. Mais attention, cette expédition est dangereuse: le temps est désormais venu, « Katla » va bientôt entrer en éruption.

Après avoir remercié le doyen, les enfants un peu inquiets décident malgré tout de poursuivre l’aventure.

Ils se dirigent vers le nord en suivant Paul qui tient la boussole. Ils croisent le premier cairn, puis le deuxième, et enfin au bout de deux heures de marche, ils arrivent épuisés au dernier cairn à la pierre blanche, ils ne se sont pas trompés!

  • Enfin nous sommes arrivés! Je propose qu’on se repose un peu en goûtant, moi je n’en peux plus, je meurs de soif! dit Mey.
  • Je ne me sens pas très bien, j’ai un peu peur, je crois que je voudrais rentrer! bredouille Paul très inquiet.
  • Tu plaisantes, après tout le chemin que l’on vient de parcourir, on continue! Pas question d’abandonner! Mange, ça va te faire du bien! Tu aimes l’aventure ou pas? s’énerve Jennie.
  • Mais quand même, ce n’est pas pareil et les parents, ils vont s’inquiéter! Et en plus on fait quoi maintenant qu’on est là ? On n’est guère avancés!
  • Arrête un peu , ils sont habitués à nos escapades !rétorqua Jennie.
  • Vous arrêtez de vous chamailler, regardez plutôt ce que je viens de trouver! dit Eva en montrant un vieux papier enroulé.

En effet, tout en mangeant , Eva avait fait le tour du cairn et avait trouvé niché parmi les pierres ce petit parchemin.

Chacun se place autour d’Eva pour observer le papier sur lequel figure :

« Poru vertrou al nemi o’rd,

zechorppa – sovu ed al decasca ed Skógafoss

te el rosert sovu rase édlévoi »

  • C’est un message codé ! Recherchons la signification . dit Whis

Ils cherchent ensemble pendant de longues minutes quand Paul s’exclame d’un coup :

  • J’ai trouvé ! Toutes les syllabes sont mélangées, écoutez-moi :  « Pour trouver la mine d’or, approchez – vous de la cascade de Skógafoss et le trésor vous sera dévoilé….
  • Paul, grâce à toi, on a trouvé le sens, heureusement que tu es resté !! crie Jennie.

Eva ressort la carte pour l’observer plus attentivement, en tout petit la légende indique la présence d’une cascade, elle ne semble pas être loin de l’endroit où ils se trouvent.

A nouveau, les enfants se mettent en chemin en suivant la carte. Après une demi-heure de marche dans la montagne, ils l’entendent, elle n’est pas loin, ils se rapprochent et découvrent entre deux roches une cascade immense.

  • Nous y sommes ! crie Mey. C’est magnifique !
  • Venez voir, je vois un passage derrière la chute, allons-y. ordonne Eva.

Doucement, sans prendre de risques, les enfants se glissent derrière le mur d’eau et s’engouffrent dans le passage, la nuit commence à tomber. Ils marchent avec précaution en regardant leurs pieds car il fait sombre et le sol est glissant.

Soudain, Jennie remarque des petits cailloux qui brillent plus que d’autres, elle en ramasse un et le montre à ses amis.

  • C’est de l’or ! s’exclame Whis, nous l’avons trouvée, la mine est ici !

Les enfants sautent de joie, remplissent leurs poches, leurs sacs. Jennie est prête à vider sa nourriture pour remplir le sien d’or mais elle renonce car Paul lui déconseille fortement.

Ils s’avancent dans cet espèce de souterrain et aperçoivent une lueur, c’est la sortie. A l’extérieur la nuit est tombée et c’est la pleine lune. A quelques mètres devant eux, se dresse une silhouette assez effrayante, un homme très grand, avec une barbe et des cheveux longs, emmêlés.

Les enfants ont peur et commencent à reculer .C’est alors que l’homme leur dit gentiment :

-N’ayez pas peur, je ne vous veux aucun mal, que venez-vous faire ici ?

  • Je m’appelle Eva et voici mes amis, ils m’accompagnent pour retrouver les traces de mon oncle qui a disparu depuis des années .
  • Tu es la fille de Natacha !! affirme l’homme . Si vous êtes là c’est que vous avez trouvé le carnet. Venez chez moi, nous allons discuter .

Les enfants suivent cet homme étrange jusqu’à une petite cabane, ils s’installent pour manger et l’oncle leur raconte son histoire.Ils apprennent qu’il a cherché la mine d’or pendant des années car il voulait devenir riche. Une fois le trésor trouvé, un problème épineux s’est posé : rester dans cet endroit fabuleux ou profiter de cet or ….

Il a décidé de vivre ici très simplement, abandonner cet or et ne pas dévoiler ce secret sauf à sa seule famille : Eva et sa mère. Il craignait que les hommes viennent détruire cette magnifique nature pour s’enrichir. Il vivait donc ici dans un parfait bonheur.

  • Suivez-moi, je vais vous montrer ce que je vois tous les soirs.

Et là, devant eux une splendide aurore boréale !

  • C’est merveilleux ! crient les enfants en choeur.

La soirée s’écoule dans la joie et la bonne humeur, les enfants n’ont pas envie de repartir quand tout à coup un bruit sourd se fait entendre !

– Il faut fuir, c’est Katla qui se réveille ! ordonne l’oncle.

Partie 4 Résolution du 2 au 12 mars 2019 Classe de Mme Thomas

– D’accord, rentrons dans la grotte.

Plus les minutes passent, plus le climat devient humide. Soudain, les bougies s’éteignent. Tout à coup, le plafond commence à s’effondrer ! Et l’une des pierres plus grosse que les autres nous assomme. Seul, l’oncle réussit à s’échapper de la grotte. Il appelle les secours, qui arrivent très vite ! Ils dégagent l’entrée. Après quelques efforts, ils arrivent à nous installer dans leur camion pour nous emmener à l’hôpital. Le trajet est très mouvementé, même s’il faut respecter le code de la route.

Partie 5 Situation finale du 13 au 26 mars 2020 Classe de Mr LEBARBIER

Après quarante-cinq minutes sur les routes sinueuses, le camion arrive enfin à l’hôpital pour nous soigner. Nous sommes tous plus ou moins blessés. Très rapidement le médecin procède à des examens et par chance tout le monde va bien. Quel soulagement pour mon oncle qui a eu très peur !

Il sait qu’il va revoir Natacha, sa sœur, qu’il n’a pas vue depuis de nombreuses années et par la même occasion devoir lui expliquer son absence… lui pardonnera-t-elle ?

Ma maman ainsi que les autres parents se sont précipités pour nous retrouver à l’hôpital… Soulagés, mais aussi en colère à cause de notre expédition dangereuse.

– Il n’est pas question de retour à la maison que vous recommenciez. Fini les aventures au-delà du jardin !affirme-t-elle.

Je reconnais que c’était imprudent, mais quelle aventure ! Nous avons quand même trouvé de l’or mais « Chut, c’est un secret ! ».

– Maman, maman, j’ai une surprise pour toi ! dis-je d’un air enthousiaste tout en faisant signe à mon oncle de s’approcher.

– Eva ! Que veux-tu dire ? Qui est ce monsieur ? S’étonne sa maman.

– C’est moi Ben ton frère, dit-il d’une voix fluette.

– Écoute ce qu’il a à te raconter maman…

Ma maman, émue, reste sans voix. Elle nous invite à rentrer à la maison afin que son frère lui raconte son histoire. Il lui explique son projet lorsqu’il était encore scientifique, ses recherches, le périple qu’il a traversé afin de trouver cette fameuse mine d’or mais surtout le choix douloureux qu’il a dû faire afin de protéger la magnifique nature se trouvant autour de la mine et sa volonté de préserver la biodiversité. Il souhaite rendre cet écosystème durable, le protéger et empêcher les hommes de venir tout détruire. Il demande à ma maman de comprendre, de respecter son choix et surtout de ne dévoiler ce secret à personne. 

          Mais qu’est devenu tout l’or entassé dans la grotte ? demandais-je à mon oncle.

          Il doit sûrement être enfoui sous des amas de rochers, répond celui-ci.

Avant de repartir, mon oncle Ben nous fait la promesse de revenir nous voir et de nous emmener prochainement découvrir toutes les richesses de la nature afin qu’à notre tour nous devenions de vrais petits aventuriers. Ce qui me réjouis le plus, c’est de savoir mon oncle et ma mère enfin réunis et ça, ça vaut tout l’or du monde !